Des scientifiques japonais travaillent avec une entreprise de produits de santé à la création d'une brosse à dents révolutionnaire qui utilise l'électricité pour nettoyer la dentition, et ne nécessite pas de dentifrice.

Publié le 7 sept. 2010
RELAXNEWS

D'abord imaginée il y a quinze ans par le Dr Kunio Komiyama, aujourd'hui professeur de santé dentaire à l'université canadienne du Saskatchewan, la brosse Soladey-J3X est dotée d'un panneau solaire en son extrémité, qui nécessite très peu de lumière pour transmettre des électrons à la tête de la brosse, via des semi-conducteurs au dioxyde de titane insérés dans son manche.

Une fois dans la bouche, les électrons réagissent avec l'acide naturel de la cavité buccale, ce qui provoque une réaction chimique qui détruit la plaque dentaire et les bactéries, selon le Dr Komiyama et son collègue, le Dr Gerry Uswak, doyen de l'école dentaire de l'université.

Des prototypes de l'appareil ont été développés par l'entreprise Shiken, dont le nom se traduit par «santé dentaire», basée à Osaka. Aujourd'hui, selon Shiken, des tests menés dans des cultures de bactéries à l'origine de parodontites ont montré que le processus menait à «la destruction complète des cellules bactériennes», et supprimait la plaque dentaire.

Une étude est actuellement menée sur 120 adolescents, pour savoir comment ils la notent, par rapport à une brosse à dents classique. L'appareil a déjà été salué par l'industrie de la santé buccale, en remportant le premier prix lors du récent congrès FDI World Dental Conference à Dubaï, contre 170 autres dossiers.

La brosse a déjà été brevetée dans neuf pays, dont le Japon. Elle ne devrait néanmoins pas sortir sur le marché avant début 2011. Elle devrait coûter environ 40 euros (4300 yens).