La fille d'Annette Giacomazzi est particulièrement turbulente. Avant sont 11e anniversaire, Elli Giacomazzi avait subi six fractures différentes. Au fil des ans, la femme d'affaires californienne, une fois passé l'inquiétude au sujet de la convalescence de sa fille, a commencé à considérer les plâtres comme un problème de mode.

Mis à jour le 23 juill. 2010
Mathieu Perreault LA PRESSE

«J'ai toujours trouvé les plâtres laids», explique la fondatrice de Castcoverz, qui vend sur l'internet et dans des cliniques médicales américaines ses cache-plâtres en tissu.

«On a beau dessiner dessus, ils finissent par se salir. À la sixième fracture, j'ai décidé de trouver une manière d'habiller le plâtre. Ne trouvant rien sur le marché, j'ai fabriqué moi-même le cache-plâtre d'Elli. Ça m'a donné l'idée pour Castcoverz

Le produit, lancé l'an dernier, est offert au Canada sur le site internet de Mme Giacomazzi, qui affirme que ses cache-plâtres sont fait de tissu résistant aux taches, à l'eau et au frottement contre le plâtre.