Plus d'un enfant sur 20 a déjà joué au «jeu de l'étouffement», selon un nouveau rapport du Centre de contrôle des maladies des États-Unis (CDC).

Publié le 5 mars 2010
Mathieu Perreault LA PRESSE

Il s'agit d'une activité très dangereuse où les participants, habituellement des garçons, s'étranglent eux-mêmes pour ressentir une excitation sexuelle. Aux États-Unis, entre 1995 et 2007, 82 adolescents sont morts de cette façon quand leur «jeu» a mal tourné. L'Agence de santé publique du Canada a lancé en 2008 une étude sur la question, qui n'a pas encore été publiée.

Le mois dernier, des chercheurs de Cleveland ont rapporté que le tiers des médecins de famille ignoraient l'existence de cette pratique et les 11 symptômes qui lui sont associés, dont les yeux rouges et des migraines fréquentes et puissantes.