Care2, un réseau social de militants pour une vie meilleure, vient de lancer une campagne contre les examens gynécologiques non consentis, pratiqués en Amérique du Nord sur des femmes sous anesthésie générale par les étudiants en médecine.

Publié le 3 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Les médecins canadiens Sara et Daniel Weinberg, qui sont frère et soeur, ont décidé de tirer la sonnette d'alarme sur cette pratique à l'éthique douteuse, et découvert que la plupart des étudiants examinaient des femmes dont le consentement n'avait pas été recueilli.

Les femmes qui ont subi cette expérience se sentent violées dans leur intimité, témoignent sur le site Care2.com, et 97% des lecteurs de Care2 ont voté «non», les médecins ne devraient pas avoir le droit de pratiquer un examen gynécologique sans le consentement des intéressées.

Au Canada, cette pratique n'est pas illégale, contrairement aux États-Unis et au Royaume-Uni.

At Your Cervix, un documentaire en cours, devrait dénoncer cette pratique, omniprésente aux États-Unis. Amy Jo Goddard, la réalisatrice, productrice et co-scénariste du film, a déclaré à Relaxnews que le documentaire était actuellement en pause mais qu'elle espérait le terminer cette année pour «une sortie en 2011».

At Your Cervix et GTÀ (Gynecological Teaching Associates) essaient de mettre en place de nouvelles pratiques d'enseignement de la gynécologie.

Sites: http://www.care2.com/causes/womens-rights/blog/ending-non-consensual-pelvic-exams/ et http://www.atyourcervixmovie.com/