Dès que les beaux jours arrivent, elles sont assiégées, car elles incarnent le coeur léger, la ville défroissée de son dur repli hivernal. Les terrasses sont des lieux où l'on est tombé en amour et où l'on a passé de bons moments. Terminé (pour le moment) l'opacité et les humeurs acides, ce sera le règne de l'aisance, des nourritures digestes et aériennes, des habits colorés et des tenues légères.

Publié le 19 juin 2011
Robert Beauchemin, collaboration spéciale LA PRESSE

Les terrasses de Montréal sont aussi des lieux de passage. Séduisantes parce qu'elles sont les ambassadrices les plus visibles de notre identité urbaine, on les trouve partout, même au milieu de quartiers résidentiels. Elles sont meublées de teck ou de plastique, elles sont couvertes de parasols, d'une pergola ou d'une bâche en mélamine. Aucun restaurant ou bar digne de ce nom ne voudrait s'en passer. Voici nos préférées du moment. Nos critères sont simples: il faut que ce soit beau, bon et qu'il y ait foule. Vous nous direz si vous êtes d'accord.

LES MINÉRALES

Des terrasses bétonnées, où la roche alterne avec le ciment, que l'on a voulu proche de la matière brute. Sur ces terrasses, on met l'accent surtout sur la nourriture, pas de fioritures inutiles, aucune verdure superflue.

Toqué!

Contrairement à la cuisine majeure de Normand Laprise et de Charles-Antoine Crête, la terrasse côté ombre est dans le mode mineur et tout en longueur. Elle fait face à la très belle place Jean-Paul Riopelle. Les quelques tables bien confortables permettent de manger à prix raisonnables - surtout les midis - à l'une des meilleures tables du continent, ce qui n'est pas rien.

900, place Jean-Paul Riopelle, 514-499-2084

Café Daylight Factory

Son principal intérêt, c'est son côté secret, ouvert sur une immense cour bétonnée et entourée d'édifices de verre. On s'installe sur des caillebotis pour voir et se faire voir, comme pour casser la croûte, du matin au soir. C'est ici qu'on amène les touristes pour leur montrer qu'on a aussi du goût et du bagout.

1030, rue Saint-Alexandre, 514-871-4774

F Bar

LA terrasse de l'été en ce qui me concerne: élégante, totalement ouverte sur la rue - et le monde -, et, surtout, confortable. En supplément, on y sert une cuisine rigoureusement apprêtée, au souffle fort, à l'identité farouchement moderne créée par le chef Gilles Herzog.

1485, rue Jeanne-Mance (sur la place des Festivals), 514-289-4558

La terrasse Nelligan

Midi et soir, on traînera là avec bonheur. Cette belle terrasse au cinquième étage de l'hôtel du même nom surplombe les gracieuses toitures du Vieux-Montréal. Le décor: touches colorées des bacs de dracenas et de sanseverias, chaises en métal brossé et cocktails sophistiqués. Cuisine sympa dans le registre méditerranéen.

106, rue Saint-Paul Ouest, 514-788-4021

Le Local

Une autre terrasse impossible à éviter tant elle est admirable et populaire. Mais surtout, ses nourritures ne sont pas que des anecdotes, elles domptent les produits, font place à un peu de créativité. C'est une cuisine de vent et d'iode, servie sans détour. La faune rassemble beaucoup de gens connus, et on peut facilement s'y éterniser à les épier du coin de l'oeil.

740, rue William, 514-397-7737

LES VÉGÉTALES

Ces terrasses-là sont belles et bien fleuries. Elles sont consacrées à la nature et à l'explosion de sève, de pistils et d'étamines. Ne vous en approchez pas trop si vous êtes allergiques au pollen. Mais si vous préférez Baudelaire à DJ Champion, alors elles seront vos lieux de prédilection pour la saison chaude.

Bar à vin Accords

Si une terrasse devait être romantique dans le lot, ce serait celle-là. Elle est secrètement placée derrière une grille, qui révèle un peu de son luxe, mais juste un peu. On ne veut pas non plus se prendre trop au sérieux ici. La cuisine du jeune chef Marc-André Lavergne est spontanée, originale et charmante!

212 rue Notre-Dame Ouest, 514.282.2020

SkyPub

Cette terrasse-là porte bien son nom, car elle est perchée bien haut au dessus de la rue Sainte-Catherine. Couverte de roses, elle donnera à penser à certains qu'on est véritablement au ciel. Étrangement, elle connaît des soirées très tranquilles, d'autres, très animées. L'un des lieux les plus sympathiques et virils pour prendre l'apéro. Bien entendu, le ratio gars-fille est nettement déséquilibré.

1474, rue Sainte-Catherine Est, 514-529-8989

La terrasse Magnétic

Celle-là aussi fait partie des classiques de notre centre-ville. Un incontournable, diront les habitués qui filent jusqu'au 20e étage de l'hôtel de la Montagne pour en avoir plein les yeux. Ceux qui prennent le monde de haut y trouveront amplement leur compte sur deux étages, avec en prime une belle piscine dans les nuages. Il y a à boire, mais pour manger, on se contentera de croustilles et de nachos... Heureusement, la faune y est chic, décontractée, de toutes origines, c'est à la fois dépaysant et joyeusement insouciant.

1430, rue de la Montagne, 514-288-5656

Le Khyber Pass

On n'associe généralement pas l'Afghanistan aux fleurs et aux terrasses, mais ce restaurant tenu par Faruk Ramesh, un peu baba cool, un peu bohème, peut compter sur un très beau jardin sous les arbres, isolé du tumulte urbain par un mur de feuilles, de fleurs et de jolis artéfacts folkloriques. Autour du jarret d'agneau et des épices de cette cuisine, on apporte même son vin pour faire bombance à bon prix et en bonne compagnie. Attention: ça peut finir très tard ici.

506, av. Duluth Est, 514-844-7131

Koko

Assaillie par une clientèle riche et bien mise dès que le temps le permet, cette terrasse incarne une sorte de vie rêvée où le temps n'existerait pas, où tout le monde serait sexy et détendu, un brin cocasse. Asseyez-vous au milieu des cèdres en pot, ou sous le beau canevas blanc, et laissez-vous flotter dans une torpeur exquise. La cuisine maintient un tempo chamarré, piochant ici et là dans les gastronomies de tous les continents.

10, rue Sherbrooke Est, 514-657-5656

***

Le look des terrasses

Le lin, vert pâle ou blanc. Les Converse de toutes les couleurs pour les gars et pour les filles. Version chic: un veston gris anthracite et une chemise lilas pour les mecs, des décolletés et des perles (fausses? pas de soucis) pour les filles.

La musique des terrasses

Tout ce qui est latin, du vieux mambo cubain des années 40 à Los Aterciopelados, en passant par Federico Aubele et pourquoi pas Luz Casal.