Bien sûr, on connaît tous la Petite Italie, le Quartier chinois et le Montréal juif. Mais saviez-vous qu'il existait aussi un Montréal burkinabé, laotien ou encore philippin, qui n'attendent tous qu'un peu d'audace de notre part pour se faire connaître davantage?

Silvia Galipeau LA PRESSE

Qu'à cela ne tienne, deux journalistes de La Presse, Jean-Christophe Laurence, des Arts, et Laura-Julie Perreault, des pages internationales, viennent de signer un guide de voyage pas comme les autres, pour nous donner un coup de pouce dans cette promenade autour du monde dans notre propre ville.

Le guide du Montréal multiple, lancé cette semaine chez Boréal, se veut précisément «une clé pour voyager dans sa propre ville». Une clé, voire une porte ouverte, carrément un mode d'emploi, rempli de données historiques et sociologiques de plus de 70 communautés différentes, toutes à Montréal ou dans les environs. Au menu: les fêtes importantes, les associations, les bonnes adresses où faire l'épicerie, et, bien sûr, où manger. En prime, des portraits inusités, des journaux insoupçonnés, plus un brin de jargon local, pour vous permettre de vous intégrer.

Jean-Christophe Laurence, qui ne cache pas son intérêt pour les voyages, trouve qu'on cherche parfois bien loin «l'exotisme». «Des fois, l'exotisme, le bout du monde, il est au coin de la rue», dit-il.

Selon Laura-Julie Perreault, qui considère que, quelque part, «nous sommes des immigrants à Montréal», il est grand temps de voir au-delà des diversités religieuses (la «pointe de l'iceberg») pour découvrir toute la richesse de l'immigration montréalaise («Sortons l'iceberg de l'eau!»).

«Notre livre invite à la rencontre et à la découverte», résume-t-elle. En un mot: «C'est beau, allez-y, vous allez être surpris», renchérit Jean-Christophe Laurence.

Histoire de vous mettre l'eau à la bouche, nous avons donc demandé aux deux auteurs de partager cinq bonnes adresses chacun, pour nous lancer dans ce voyage dans la ville. Exotisme garanti.

 

Restaurant russe La Caverne

«Ici, c'est le voyage instantané», lance Laura-Julie Perreault. On y va d'ailleurs davantage pour l'ambiance que pour la gastronomie. Les plats viennent des quatre coins de l'ex-URSS, la vodka est servie très froide, et il y a toujours une chanteuse qui anime la soirée, munie de son synthétiseur. Très «province russe des années 80». «Fun assuré!»

5184A, chemin de la Côte-des-Neiges 514-738-6555 Métro Côte-des-Neiges

Restaurant philippin La cuisine de Manille

«Ça a été MON dépaysement», avoue Laura-Julie Perreault. Si vous souhaitez avoir une bonne idée de l'éventail des plats composant la nourriture philippine, c'est l'endroit. L'auteure conseille tout particulièrement le brunch, offert en buffet selon le mode «turo turo» (montrer du doigt, en tagalog), exactement ce que vous devrez faire pour choisir, ou encore demander une explication. Ne ratez pas ce dessert mauve phosphorescent, à base de riz collant et de noix de coco.

5710, rue Victoria 514-344-3670 Métro Côte-Sainte-Catherine

Photo: Rémi Lemée, La Presse

La Caverne, 5184A, chemin de la Côte des Neiges

Pâtisserie du Maghreb La table fleurie

«On devient complètement accro de cette pâtisserie du Petit Maghreb», avoue Laura-Julie Perreault. Les étalages sont couverts de gâteaux sentant le miel et la fleur d'oranger, tous plus alléchants les uns que les autres, les pâtes d'amande sont immenses, les odeurs qui flottent sont divines. «Pendant le ramadan, c'est la folie. La file s'étire souvent jusque sur le trottoir.»

3704, rue Jean-Talon Est 514-593-1999 Métro Saint-Michel

Boulangerie juive Cheskie's

«C'est le summum de la pâtisserie juive», garantit le coauteur. Le propriétaire, juif hassidique de New York, a épousé une juive hassidique de Montréal. Leur kokosh, brioche roulée avec du chocolat, ne laisse personne indifférent. «Tu tombes là-dedans, et tu n'es pas la même personne après!»

359, rue Bernard Ouest 514-271-2253 Métros Laurier, Rosemont ou Outremont

Restaurant sri-lankais Jolee

On connaît bien la nourriture de l'Inde du Nord, avec son incontournable poulet au beurre. Mais qui connaît la gastronomie du Sud? Jolee, restaurant sri-lankais très bon marché, permet de découvrir des spécialités méconnues: masala dosas (crêpes aux pommes de terre), putti (gâteaux de riz à la vapeur) et kottu roti (pain coupé mélangé à de la viande épicée). En prime, les télés ne diffusent ici que des émissions bollywoodiennes. Dépaysement garanti.

5495, rue Victoria 514-733-6362 Métro Côte-Sainte-Catherine

Marché afghan Marché Watan

«La diversité culturelle s'étend de plus en plus au 450 et le marché Watan en est un bien bel exemple», indique la coauteure. Ce marché dessert autant les membres de la communauté afghane que les résidants de Brossard d'origine libanaise et maghrébine. Et tout le monde y trouve son compte: pain afghan, viande halal, mûres blanches séchées, que les Afghans aiment apparemment grignoter hiver comme été.

1445, boulevard Provencher, Brossard 450-904-4900

Restaurant péruvien Eche pa Echarle

Le saviez-vous? La gastronomie péruvienne est une des plus variées d'Amérique latine. Il existe plus de 250 plats différents. «C'est aussi varié que peut l'être la géographie du pays», indique l'auteur. Évidemment, on sert ici du ceviche, mais surtout une très consistante jalea, «orgie de crevettes, de calmar et de poisson pané». Avis aux intéressés: le resto est toujours plein à craquer.

7216, rue Saint-Hubert 514-276-3243 ou 514-278-1071 Métro Jean-Talon

Boui-boui haïtien Casse-croûte Mont-Carmel

«Si vous voulez sortir des sentiers battus, c'est là que vous allez», signale Jean-Christophe Laurence. Ouvrez la porte et vous êtes en Haïti. La cuisinière et propriétaire, telle la reine des lieux, vous accueillera comme son propre fils (ou sa propre fille). «L'ambiance est familiale à mort.» Dans un coin, les enfants regardent la télé, dans l'autre, un habitué pianote tranquille. Essayez le tassot de chèvre, et, conseil d'ami, assurez-vous d'être affamé: «Les portions sont monstrueuses.»

4880, rue de Charleroi 514-329-4487

Photo: André Pichette, La Presse

La table fleurie, 3704 rue Jean Talon Est

Restaurant congolais Grillade Lafirenzé Plus

«Si vous voulez un secret bien gardé, c'en est un!» affirme Jean-Christophe Laurence. Au sens propre comme au figuré. En effet, de l'extérieur, rien ne laisse soupçonner qu'il y a là un resto. Et pourtant, une fois la porte ouverte, se trouve ici LE resto congolais de Montréal. À ne pas manquer: les grillades de chèvre, avec bananes plantain et pondu, sauce verte à base de feuilles de manioc. Une adresse finalement très chaleureuse, avec ses vieilles banquettes un peu défraîchies («un côté vieux Bruxelles, je trouve»), et beaucoup d'ambiance, grâce aux clips congolais qui défilent en boucle, sur les écrans géants.

38, rue Beaubien Est 514-274-0793 Métro Beaubien

Marché ghanéen Ghanacan

Vous cherchez un produit d'Afrique de l'Ouest? Vous êtes à la bonne adresse. Tous les Montréalais d'origine sénégalaise, congolaise et ghanéenne s'approvisionnent ici en manioc, poisson séché, okras (légume vert), yam (leur pomme de terre), ndolé (feuilles amères du Cameroun), obgonos (cacahuètes) et même chenilles du Congo!

549, avenue Ogilvy 514-278-6987 Métro du Parc

Photo: André Pichette, La Presse

Ghanacan, 549, avenue Ogilvy