Dans la grande tendance «remettons la cuisine ménagère au goût du jour», il y a le retour au premier plan du grilled-cheese de notre enfance. Nombreux sont les restaurants qui s'amusent à faire fondre du fromage entre deux tranches de pain. Parfois, cela donne des résultats anodins, et parfois on a droit à de forts jolis sandwichs que l'on pourrait aussi, presque, appeler paninis.

Mis à jour le 20 nov. 2009
Marie-Claude Lortie LA PRESSE

C'est le cas chez Le Lapin pressé, un casse-croûte ouvert récemment dans la zone est de l'avenue Laurier, celle qui nous a donné notamment le Fromentier et Olive et Olives.On y sert toutes sortes de «grilled-cheese», différents de jour en jour - on écrit le menu sur une ardoise - qui ont tous en commun d'être préparés à partir de bons pains et de bons fromages. Et de bien craquer sous la dent en sortant du gril, dévoilant un coeur fondant, peu importe qu'ils combinent poire et bleu, pommes, masala et mimolette ou mozzarella, tomate et poivron.

Une des soupes du jour, quand j'y suis passée, était une création aux légumes et aux nouilles, préparée avec une recette de grand-mère de La Tuque et qui s'est avérée particulièrement réconfortante. Lorsqu'on l'emporte, on la sert dans la même tasse que le café, ce qui nous fait rêver de comptoirs sans-abri qui utiliseraient ce format pour descendre dans la rue et les parcs et vendraient ainsi du potage afin de nous réchauffer pendant l'hiver.

Pour le dessert, il y a les brownies, les biscuits et, surtout, le café et l'internet sans fil, qui permettent d'étirer le temps. Agréable dans un décor en bois, frais et moderne, sans la moindre prétention.

Le Lapin pressé

1309, avenue Laurier Est

514-903-3555

On y retourne ? Oui, tout à fait, pour prendre une bouchée ou emporter notre grilled-cheese

en pique-nique au parc Laurier, qui n'est pas loin.