Du vin plus écolo: c'est le rêve de Greenbottle. La compagnie britannique vient de créer la toute première bouteille de vin faite de papier.

Publié le 16 nov. 2011
Karyne Duplessis-Piché, collaboration spéciale LA PRESSE

Greenbottle est bien connue au Royaume-Uni pour avoir popularisé le contenant de lait en papier. L'entreprise utilise cette fois-ci le même matériau pour commercialiser du vin.

Le principal avantage de cette bouteille est sa légèreté. Le contenant de papier pèse 55 grammes, soit 10 fois moins que les contenants de verre. Cet argument pourrait séduire de nombreux distributeurs qui dépensent des fortunes dans le coût relié au transport du vin.

L'entreprise prétend aussi que leur nouveau produit permettra de réduire de 10% les gaz à effet de serre émis dans la production et la distribution des bouteilles de verre. Greenbottle espère commercialiser ce nouvel emballage sur le marché anglais au début de 2012.

«Nous sommes en discussion avec certains distributeurs. Mais rien n'est confirmé pour le moment», dit Clare Hirsk, porte-parole de l'entreprise.

Des contenants de vin élaborés à base carton, de plastique polyéthylène et de papier aluminium existent déjà sur le marché. Ces emballages sont similaires à ceux utilisés pour commercialiser les jus de fruits.

Mais là où Greenbottle innove, c'est dans le design. Leurs bouteilles de papier auront la forme des bouteilles de verre traditionnelles. Le vin sera contenu dans un sac de plastique caché par l'emballage de papier. Ce principe est le même que celui utilisé pour les vins en boîtes (les bag-in-box).

Ce n'est pas la première fois que des compagnies tentent de remplacer la bouteille de verre. Parlez-en à l'entreprise Lassonde. Elle a mis en vente au Québec, en 2007, trois vins dans des bouteilles de plastique. Mais le projet s'est terminé abruptement, puisque les produits ont été retirés du marché quelques mois plus tard.

«Il y a plusieurs firmes qui ont essayé de vendre des vins dans des bouteilles en plastique, mais ça n'a pas fonctionné. Les volumes n'étaient pas là. Le marché n'était pas prêt à ce type de bouteille», explique Stefano Bertolli chez Lassonde.

Il y a cinq vins à la Société des alcools du Québec qui sont embouteillés dans des contenants de plastique. Leur prix varie de 12 à 25$.