L'opération la plus amusante que n'ait jamais faite la SAQ, par l'intermédiaire du Courrier Vinicole, est maintenant en cours, sous le thème: «Un manga vinicole à découvrir.»

Publié le 20 nov. 2010
Jacques Benoit LA PRESSE

En bref: puisant dans les 11 premiers numéros du manga japonais Les gouttes de Dieu - une bande dessinée sur le vin qui connaît un succès énorme un peu partout dans le monde -, les services SAQ Signature commercialisent 58 vins acclamés par les Japonais dans leur manga!

 

«On a reçu une centaine de propositions, et là-dessus on en a retenu 58, mais ce n'est pas toujours des mêmes millésimes», explique le directeur de ces services, Alain Cloutier.

Il y a de tout, de modestes bordeaux jusqu'à six millésimes du Pomerol Château Pétrus, en passant par des vins rouges du Rhône, des chablis, de beaux vins italiens, quatre millésimes du porto millésimé Taylor Fladgate, etc.

Mieux encore: il y a dans le lot des merveilles, comme le montre la dégustation de 26 de ces vins qu'a tenue tout récemment la SAQ à l'intention de la presse spécialisée.

Détail qui fait sourire... de plaisir: le catalogue, très aguicheur, est présenté comme un manga et se lit donc, comme en japonais, à partir de ce qui est normalement la dernière page. De droite à gauche, donc.

Chose importante à noter: les commandes doivent être faites avant le 13 décembre et uniquement en ligne à saq.com/courriervinicole.

Sachant qu'il y aurait des vins de tous les horizons, je les ai goûtés à bouteille découverte, mais en ne prenant connaissance des prix qu'une fois les vins dégustés.

Enfin (je me répète!), j'ai noté bas comme toujours dans de pareilles dégustations, et exceptionnellement sur l'échelle de 100 points plutôt que sur celle d'une à cinq étoiles.

En voici donc un choix, en allant de mes plus hautes notes aux moins hautes et des vins les moins chers aux plus chers.

Gigondas 2006 Domaine Santa Duc, 45$ (no 54 au catalogue), 90/100, 2010-2015

Superbe Gigondas, bien coloré sans qu'il soit opaque, au bouquet très mûr, très Grenache (80% de la cuvée), nuancé, expressif. Avec la bouche qui n'est pas en reste, dense, corsée, aux saveurs pleines d'éclat, et bien assise sur des tannins gras, aimables. Et on ne perçoit pas que sa teneur en alcool est aussi élevée. Excellent. 15% (540 bouteilles).

Bolgheri 2995 Paleo Le Macchiole, 90$ (no 12), 90/100, 2010-2015

Curieux et magnifique vin de Toscane, de Cabernet franc uniquement, au bouquet séduisant, ample, de fruits rouges et relevé de notes de cuir. Très serré en bouche, concentré, mais sans lourdeur aucune, ses tannins sont bien enrobés, avec, dans l'après-goût des nuances épicées comme de garrigue. 14,5% (230 bouteilles).

Taylor Fladgate 1970, 585$ (no 19), 89/100, 2010-2016

Ce vin a... 40 ans, tout en tenant encore bien la route, mais on peut croire qu'il a déjà dû être en meilleure forme. La robe tire sur l'acajou, le bouquet est complexe, jouant sur les nuances de fruits rouges et cuits, la bouche bien sucrée, onctueuse, avec un après-goût qui persiste un long moment. 21% (18 bouteilles).

Vosne-Romanée 1er cru Clos des Réas 2005 Domaine Michel Gros, 125$ (no 37), 90/100, 2010-2018

Le meilleur des six bourgognes rouges dégustés ce jour-là. D'un grand millésime, et bien coloré pour un bourgogne, son bouquet, d'une pureté exemplaire, est pour ainsi dire envoûtant. Et la bouche suit. Relativement corsé, charnu, il allie distinction, équilibre, pureté des saveurs. Grand bourgogne. 13,5% (530 bouteilles).

Saint-Julien 2005 Château Talbot, 100$ (no 25), 89/100, 2010-2017

Très - très - beau bordeaux rouge, au bouquet marqué par une nuance de mine de crayon (le bois). Bien en chair, il se présente avec une texture à la fois serrée et tout en élégance, avec une certaine austérité très bordelaise et dans un style rappelant les vins de Pauillac. Impeccable. 13% (90 bouteilles).

Vosne-Romanée 2007 Gros Frère et Soeur, 55$ (no 5), 89/100, 2010-2017

Le bouquet est magnifique, gracieux, d'un charme indéniable, toutes choses que l'on retrouve en bouche. Une bouche aux saveurs franches, pleines d'éclat, plus que moyennement corsée, aux tannins à la fois denses et veloutés. 13% (530 bouteilles).

Chablis 1er cru Mont de Milieu 2008 Domaine Pinson, 35$ (no 14), 87/100, 2010-2014.

D'un très bon millésime pour Chablis, ce vin se présente avec un bouquet peu intense, fin, et très légèrement boisé, une toute petite partie de la cuvée (10%) étant vinifiée en fûts. Élégant, de corps moyen, la bouche est elle aussi très discrètement boisée. Très beau chablis. 13% (530 bouteilles).

Enfin, on trouvera des notes de dégustation additionnelles portant sur d'autres vins de l'opération dans cyberpresse.ca/benoit