Jamais n'a-t-on vu d'opération aussi amusante que celle que mène en ce moment la SAQ, laquelle commercialise par le Courrier vinicole 58 vins qu'a acclamés le célèbre manga japonais -une bande dessinée portant sur le vin- Les Gouttes de Dieu!

Publié le 17 nov. 2010
Jacques Benoit LA PRESSE

Pour faire suite à la chronique papier du samedi 20 novembre, voici donc des notes supplémentaires de dégustation portant sur d'autres vins des 26 qu'a pu déguster la presse spécialisée.

Les vins, qui sont notés exceptionnellement sur l'échelle de 100 points, sont présentés par ordre de préférence et en allant des moins chers aux plus chers.

- Gevrey-Chambertin 2008 Domaine Guillard, 45$ (numéro 44 au catalogue), 87/100, 2010-2017. Très beau bourgogne, d'une couleur soutenue, au bouquet bien extrait, de fruits rouges. Ne manquant pas de corps, charnu sans être extrêmement concentré, ses tannins sont de qualité et bien enrobés. 13% (830 bouteilles).

- Barolo 2005 Martinetti, 85$ (no 46), 87/100, 2010-2010. Rouge clair (c'est un Barolo...), son bouquet, bien typé Nebbiolo, comporte aussi de belles nuances de fruits rouges qui, à mon sens, ne sont pas si fréquentes dans ces vins. Corsé, tannique, et même assez dur, ses saveurs ont de l'éclat et il tiendra aisément la route au moins encore dix ans. 14,5% (250 bouteilles).

- Chablis 1er cru Les Vaillons 2009 Domaine Verget, 30$ (no 14), 86/100, 2010-2014. Plus coloré que bien des chablis, son bouquet est à la fois mûr et distingué. De corps moyen, on a là un chablis distingué, et qui laisse dans l'après-goût une nuance beurrée... à croire qu'il est très légèrement boisé. Très bon. 13% (410 bouteilles).

- Fronsac 2001 Château Haut-Carles, 45$ (no 35), 86/100, 2010-2017 La couleur est soutenue, le bouquet complexe, de petits fruits rouges et noirs, avec aussi une nuance fumée (le bois). La bouche suit, dense, ne manquant pas de corps. Sérieux sans que ce soit un mastodonte. 14% (530 bouteilles).

- Côtes du Rhône 2009 Château de Saint-Cosme, 25$ (no 22), 85/100, 2010-2014. Une des aubaines de l'opération... Couleur soutenue, générosité du bouquet, richesse et éclat des saveurs (faisant un peu sucrées à cause du Grenache), amabilité des tannins -tout y est, et à prix correct. 13% (1120 bouteilles).

- Canon Fronsac 2006 Château Moulin Haut Laroque, 36$ (no 58), 85/100, 2010-2015. À peu près opaque, son bouquet fait montre de beaucoup d'ampleur et est marqué surtout par des notes de fruits rouges sans doute à cause du Merlot. Relativement corsé, tannique, ferme, il est même un peu carré. Très bon quand même. 13% (530 bouteilles).

En abrégé...

- Chablis 2009 Cellier de Sablière Jadot, 25$ (no 15), 84 /100, 2010-2015 Chablis non boisé, généreux au nez et en bouche, tendre, bien dans l'esprit du millésime. 14% (1120 bouteilles).

- Côtes de Castillon 2005 Poupille, 25$ (no 41), 83/100, 2010-2017. Corsé, solide, tannique, et bien en chair, il fait montre davantage de générosité que de finesse. Très bon quand même. 13% (1120 bouteilles).

- Bordeaux Côtes de Francs 2006 Château Puygueraud, 23$ (no 29), 82/100, 2010-2017 Bordeaux rouge bâti tout d'un bloc, concentré, et même carré. De la matière à défaut de finesse. 13,5% (1120 bouteilles).

- Premières Côtes de Bordeaux 2008 Château Mont Perat, 28$ (no 1), 82/100, 2010-2014 Un peu plus que moyennement corsé, son boisé est bien présent sans être intempestif, et il a quelque chose d'un peu sucré en bouche. Des tannins, mais sans rugosité. 13,5% (1130 bouteilles).

Les commandes doivent être passées avant le 13 décembre et uniquement en ligne à l'adresse saq.com/courriervinicole