Après s'être attaqué à la réputation de Lucian Bute il y a dix jours, le boxeur Carl Froch en a remis une couche lundi lors d'une entrevue avec un site internet anglais. Selon le boxeur de Nottingham, Bute ne s'est frotté qu'à de piètres opposants et n'est même pas le meilleur boxeur au Canada.

Mis à jour le 29 nov. 2011
Gabriel Béland LA PRESSE

«Le monde de la boxe a peu de respect pour les accomplissements de Bute, a dit Froch au site livefight.com. La vérité, c'est qu'il se nourrit de mes restes pendant que je me bats contre les meilleurs au monde pour me rendre en finale du Super Six.»

«Les Canadiens ne sont pas stupides. Ils savent que Pascal s'est battu contre les meilleurs et a démontré qu'il avait des couilles, alors que Bute reste à la maison et fait rentrer l'argent, a ajouté l'Anglais. Pascal est dix fois meilleur que ne le sera jamais Bute.»

Carl Froch a poursuivi en dressant la liste des opposants du Québécois d'origine roumaine: «Bute entre sur le ring avec la chanson Where the streets have no name et on pourrait changer les paroles pour "mes adversaires n'ont pas de nom"».

Il a aussi critiqué sa performance lors de son dernier combat, contre Glen Johnson, précisant que selon lui le spectacle était moins intéressant qu'une soirée passée à lire le bottin téléphonique.

La salve de Carl Froch ressemblait à une longue tentative d'auto-promotion, puisqu'en laissant entendre que Jean Pascal est meilleur que Lucian Bute, il se place lui-même, par une règle de trois, au-dessus du lot. Rappelons que Froch a défait Pascal en décembre 2008.

Il a même laissé entendre qu'il serait supérieur à Bernard Hopkins. «Bute n'est même pas le meilleur boxeur au Canada et celui-là je l'ai battu. J'ajouterais même que j'ai battu Pascal plus clairement que Hopkins.»

Après la première sortie de Froch, Jean Bédard, président d'InterBox, avait répliqué en accusant l'Anglais de vouloir à tout prix éviter un combat contre Bute. Les propos de Bédard semblent avoir entraîné la nouvelle salve de Froch, qui mentionne en début d'entretien qu'il ne les a pas appréciés.

Lucian Bute espère toujours se battre contre le gagnant de la finale du Super Six, qui aura lieu le 17 décembre à Atlantic City. Carl Froch va alors affronter Andre Ward.