Retournement inattendu pour le relais 4 X 10 kilomètres canadien. Déjà privée d'Alex Harvey, l'équipe devra se passer de son autre homme fort, Devon Kershaw, aujourd'hui, aux Championnats du monde de ski nordique d'Oslo.

Simon Drouin LA PRESSE



Malade, Kershaw doit faire une croix sur l'épreuve par équipe. Le champion du monde du relais sprint ratera «probablement» le reste des Mondiaux, qui se concluent dimanche prochain avec le 50 kilomètres style libre.

«Il s'est réveillé avec un mal de gorge. Normalement, ce genre de rhume ne part pas avant quelques jours», a expliqué Justin Wadsworth, entraîneur-chef de l'équipe, dans une entrevue avec Cyberpresse.

La grande crainte dans l'entourage de l'équipe canadienne est que Harvey, partenaire de chambre de Kershaw, soit contaminé. Déjà, les deux ont été séparés à l'hôtel d'Holmenkollen où loge l'équipe canadienne, à cinq minutes du stade.

Pour l'heure, Harvey se sent très bien. «Il ne faut pas s'énerver, mais ça m'inquiète plus, moi, qu'Alex...», a admis Louis Bouchard, entraîneur personnel du Québécois.

Kershaw sera remplacé par Stefan Kuhn à titre de premier relayeur. La recrue Len Valjas assumera la deuxième portion en style classique. Ivan Babikov, qui a exprimé son mécontentement quand il a appris que Harvey ne serait pas de la partie, partira troisième en style libre. Le vétéran George Grey sera chargé de finir.

La Norvège est l'immense favorite. Tout le monde s'attend à voir Petter Northug, dernier relayeur, filer vers sa deuxième médaille d'or des Mondiaux, sa quatrième au total. La Russie, la Finlande et la Suède devraient se battre pour monter sur le podium.