Directeur de la science et du sport pour Canada Alpin, Matt Price connaît sonhockey. Et pour cause. Il a joué dans la Ligue junior de l'Ontario, à l'université Acadia et dans la Central Hockey League, au Texas.

Mis à jour le 17 juin 2010
Simon Drouin LA PRESSE

Invité au camp des Maple Leafs en 1998, il a même marqué un but contre Mathieu Garon lors d'un match préparatoire contre le Canadien. Dans le blogue de Randy Starkman, collègue au Toronto Star, Price a récemment comparé quelques skieurs à des joueurs des Flyers et des Blackhawks. Pour le plaisir, il a accepté de se prêter au même exercice pour les skieurs québécois. Voici ses impressions, livrées à brûle-pourpoint, en sortant de la patinoire.

Erik Guay (qui a lui-même suggéré Sidney Crosby): «Il a un bon physique. Il est un patineur très habile. Il a de bonnes mains. Et il a une très bonne vision du jeu. Il est en quelque sorte un mélange de Cammalleri et de Gomez. Il peut faire les jeux, marquer les buts. Mais il est un peu plus gros. Il a la taille de Moen, mais il est plus habile. Il est un bon attaquant de puissance. Le Canadien en aurait besoin, il leur donnerait une dimension qu'ils n'ont pas!»

François Bourque: «Il est un bon patineur, mais il est un peu plus bulldog. Il a un côté agressif, mais c'est de l'agressivité tranquille. Il me rappelle un peu Claude Lemieux. Il est un joueur nord-sud avec de bonnes habiletés. Je dirais qu'il est Maxime Lapierre. En plus, ils ont chacun la barbe foncée.»

Louis-Pierre Hélie: «Il est du style de Dominic Moore. Il est un peu plus subtil, en ce sens où il n'est pas du genre à foncer partout. Il a de bonnes mains, une bonne vision et un bon coup de patin. I l est très bien positionné. C'est un joueur intelligent»

Dustin Cook: «Il pourrait être Plekanec. Il est un peu plus grand et mince. Il a une bonne vision, une bonne vitesse. Il ne sera pas l'agresseur, mais ne se laissera pas marcher sur les pieds. Il te fera savoir qu'il est là.»

Julien Cousineau: «C'est Gionta . Il est compact, rapide. Il a des mains et des pieds rapides. Il est comme un petit insecte sur l'eau. Comme Gionta, il est partout à la fois. Il frappe, il lance. Cousi est l'homme d'action.»