Il aura fallu neuf mois pour dresser un bilan final du nombre de personnes sur cette planète qui se sont branchées à un certain moment sur les Jeux olympiques de Pékin. Un délai compréhensible quand on tient compte que la Terre compte 6,8 milliards d'habitants, vivant dans 1,9 milliard de foyers, dont 1,4 milliard possèdent un téléviseur.

Mis à jour le 19 mai 2009
Pierre Trudel LA PRESSE

En moyenne, 593 millions de personnes ont regardé les cérémonies d'ouverture, avec un total de 984 millions qui ont suivi au moins une partie de ce spectacle grandiose. Ce qui en fait l'événement le plus regardé depuis l'invention de la télévision. Plus que les premiers pas de l'homme sur la lune, les funérailles de la princesse Diana et l'assermentation de Barack Obama.

Les cérémonies de clôture ont été le deuxième événement le plus suivi avec une moyenne de 252 millions de téléspectateurs et un total de 778 millions. La popularité du volleyball auprès de la population chinoise a fait du match Chine-Cuba le troisième événement le plus regardé, suivi du 100 m hommes.

En 2008, 287 millions de personnes ont regardé en totalité ou en partie la finale de l'Euro entre l'Allemagne et l'Espagne, 152 millions le Super Bowl, et 208 millions la finale de la Ligue des champions entre Manchester United et Chelsea.

////////////

Les éliminatoires de la Ligue nationale de hockey ont jusqu'ici offert beaucoup de moments excitants et les diffuseurs en bénéficient avec des auditoires intéressants même en l'absence de favoris locaux.

Comme dans le cas de RDS dont la moyenne des auditoires, pour les 23 matchs présentés en deuxième ronde, est de 333 000, en hausse à 459 000 si l'on ne retient que les affrontements entre les Penguins de Pittsburgh et les Capitals de Washington.

///////////////

Il y a eu 70 ans, dimanche, naissait l'association entre la télévision et le sport avec la diffusion à NBC, à titre expérimental, d'un match de baseball entre Princeton et Columbia.

Comme témoins : les 400 New-Yorkais propriétaires du petit écran neuf pouces sur 12, et les quelques dizaines d'amateurs réunis à Radio City.

C'ÉTAIT LA DERNIÈRE CHRONIQUE

Pendant quelques jours, je me suis demandé comment j'allais vous communiquer ce qui suit.

Allais-je l'écrire en tout début du texte ? En toute fin ? Cette chronique est la dernière que je signe.

Aussi simple que ça. Depuis une dizaine d'années j'avais l'honneur, parce que c'en est un, le privilège, parce que c'en est un, le grand bonheur, parce que c'en était un, de signer Antennes. Une expérience inscrite parmi les beaux

moments de ma carrière. Merci aux lecteurs et lectrices, aux gens de La Presse, à Alain de Repentigny, alors directeur des sports, qui m'y a amené, aux chefs de  pupitre, aux réviseurs qui ont corrigé mes fautes (rares, bien sûr!!).

Mon adresse courriel sera probablement éliminée d'ici quelques jours. Je me permets donc de refiler celle-ci à qui voudrait me joindre : ptrudel1007@videotron.ca. On se retrouve bientôt. À la radio, à la télé, sur un blogue ou dans un magazine. Ou les quatre.

Salut.