Si les patrons du Canadien comptent garder Brendan Gallagher dans leurs rangs pour l'ouverture de la saison, ils cachent bien leur jeu.

Mis à jour le 28 sept. 2011
Richard Labbé LA PRESSE

Gerry Johannson, agent du joueur de 19 ans, a confirmé hier à La Presse que la direction montréalaise n'a toujours pas fait d'offre de contrat à son jeune client.

Pour le Canadien, le temps commence un peu à presser dans ce dossier. Selon les règles de la convention collective, un joueur repêché à partir du quatrième tour - Gallagher a été un choix de cinquième ronde au repêchage de 2010 - doit être mis sous contrat avant samedi, 17h. S'il ne l'est pas, il doit alors être assigné à son club de hockey junior dès le lendemain, le 2 octobre. Gallagher était un membre des Giants de Vancouver, de la Ligue de hockey junior de l'Ouest, lors des trois dernières saisons.

«Nous n'avons toujours pas eu de discussions à ce sujet, mais à un certain moment, le Canadien devra lui soumettre une offre, a expliqué Gerry Johannson en entrevue téléphonique. Je m'attends à parler au téléphone avec Pierre Gauthier d'ici la fin de semaine.»

La bonne tenue de Gallagher a pris un peu tout le monde par surprise, y compris, de toute évidence, la direction du Canadien. Il faut dire que le jeune homme s'attire des compliments depuis l'ouverture du camp d'entraînement, principalement en raison de sa bonne vision du jeu et de son intelligence sur la glace.

Gallagher a raté l'entraînement de mardi matin au complexe sportif de l'équipe à Brossard, mais le Canadien a fait savoir qu'il s'agissait d'une simple journée de congé dans son cas. Il reste à voir s'il sera de la formation jeudi soir pour l'avant-dernier match préparatoire de l'équipe, au Centre Bell, contre le Lightning de Tampa Bay.

Un beau problème

Peu importe ce qui survient au cours des prochaines heures, Gerry Johannson ne va pas se mettre à s'inquiéter pour son jeune client.

«Il n'a toujours pas reçu d'offre de contrat de la part du Canadien, mais c'est ce que l'on appelle un beau problème, a-t-il expliqué. Dans des situations comme celle-là, j'ai tendance à laisser les DG faire leur travail, parce qu'ils ont déjà assez de joueurs à gérer comme ça durant un camp d'entraînement. Mais je vais parler avec Pierre Gauthier au sujet de Brendan tôt ou tard. Ce n'est pas quelque chose qui m'inquiète.»



Gabriel Dumont retranché

Par ailleurs, le Canadien a procédé à une seule coupe, mardi, et l'identité de la «victime» avait de quoi surprendre un peu: Gabriel Dumont.

Le joueur de centre de 21 ans s'était attiré plusieurs commentaires élogieux depuis l'ouverture du camp d'entraînement, mais ce ne fut manifestement pas assez pour lui permettre d'étirer son séjour en ville.

Dumont, qui a pris part à quatre matchs préparatoires avec le club montréalais, a ainsi été cédé aux Bulldogs de Hamilton, dans la Ligue américaine.

Le Canadien a aussi fait savoir qu'il a accordé un contrat à l'attaquant Phil DeSimone, qui avait été retranché par le club lundi. DeSimone se joindra lui aussi aux Bulldogs.

Photo: Bernard Brault, La Presse

Gabriel Dumont