À peine trois semaines après avoir infligé au Rouge et Or de Laval une première défaite au Québec en trois ans, les Carabins de l'Université de Montréal viennent de subir deux défaites et ne sont même plus assurés du deuxième rang de leur conférence.

Michel Marois LA PRESSE

Samedi, les Carabins ont commis six revirements dans une défaite de 21-16 à Bishop's face aux Gaiters. Ils ont aussi perdu leur quart partant, Marc-Olivier Brouillette, victime d'une deuxième commotion cérébrale cette saison. Il s'agissait du premier revers des Carabins au domicile des Gaiters depuis 2002, et l'équipe présente maintenant une fiche de 4-3 avec un match à jouer.

«Les revirements nous ont fait très mal, c'est évident, a déclaré l'entraîneur-chef Marc Santerre au terme de la rencontre. Face à une équipe qui se bat pour une place en séries, nous avons offert une performance ordinaire et nos adversaires ont été plus affamés que nous.»

Les Gaiters ont en effet rejoint McGill, Sherbrooke et Concordia à égalité au troisième rang avec une fiche de 3-2. Samedi, Concordia a résisté à un retour de McGill pour enlever le match de la Coupe Shaughnessy, 30-25. Dans la défaite, Charles-Antoine Sinotte a capté 10 passes pour établir un nouveau record canadien avec 195 réceptions en carrière.

Dans un autre match, Laval a mis fin à la série de 10 victoires à domicile du Vert et Or de Sherbrooke en s'imposant 22-5. Le Rouge et Or, premier au Canada, était déjà assuré du premier rang de sa conférence et de l'avantage du terrain en séries.

Un samedi crucial

Tout se jouera samedi prochain pour les autres équipes. Malgré l'absence de Brouillette, les Carabins sont encore les mieux placés et accueilleront le Vert et Or de Sherbrooke au CEPSUM. Avec un gain, les Carabins confirmeraient leur deuxième position et s'assureraient l'avantage du terrain en demi-finale provinciale. Dans les autres matchs, Concordia sera à Bishop's, tandis que Laval jouera à McGill.