La saison des Carabins de l'Université de Montréal a connu une fin abrupte, samedi au Cepsum, lorsque le Vert et Or de Sherbrooke les a battus 33-26 en demi-finale de la conférence québécoise de football universitaire

Mis à jour le 6 nov. 2010
Michel Marois LA PRESSE

Sherbrooke, qui a remporté le premier match éliminatoire de son histoire, disputera donc sa première finale provinciale pour la Coupe Dunsmore, samedi prochain à Québec, face au Rouge et Or de Laval.

Fort de l'avantage du terrain et du support d'une foule de plus de 4000 spectateurs, les Carabins ont pourtant peiné à se mettre en marche à l'attaque. Au premier quart, l'équipe n'a gagné que neuf verges...Le quart Alexandre Nadeau-Piuze, souvent frappé derrière sa ligne, n'a jamais baissé les bras. Il a d'ailleurs amélioré plusieurs marques d'équipe avec notamment 248 verges de gains par la passe en deuxième demie.

«C'est décevant parce que nous avions une bonne équipe de football et qu'elle ne jouera plus cette saison, a déclaré l'entraîneur-chef Marc Santerre. Nous avons tenté de revenir jusqu'au bout et Alexandre a fait preuve de beaucoup de courage. Nous avons été battus par une bonne équipe, avec un bon quart, une ligne à l'attaque aguerrie et plusieurs joueurs d'impact.»

Le point tournant du match est survenu au quatrième quand le Vert et Or a gagné un important premier essai sur une feinte de botté. «Tout le monde le savait parce que j'avais vu les entraîneurs de Sherbrooke appeler le jeu, a noté Santerre. Je me suis presque rendu dans le caucus de mon équipe pour les avertir, mais nous nous sommes quand même fait prendre...»

Chez le Vert et Or, le quart étoile Jean-Philippe Shoiry n'a pas connu son meilleur match, mais il a évité les erreurs qui avaient coulé Sherbrooke, le 2 septembre, lors du premier match de la saison régulière remporté 33-29 par les Carabins. «Nous avons frappé tôt et, même si cela a été plus difficile par la suite, nous avons bien contrôlé le match», a dit le vétéran de cinq saisons.

David Dumas-Goulet, sur des courses de 10 et 12 verges, Vincent Garwood, sur une passe de six verges, Olivier Nassif-Bouchard, sur une course de six verges, ont réussi les touchés pour les vainqueurs. Nicolas Bordeleau, sur une passe de 9 verges d'Alexandre Nadeau-Piuze en fin de première demie, Rotrand Sené, sur une course de 16 verges en fin de match, et Jean-Christophe Morin-Phaneuf, sur une passe de 12 verges, ont réussi des majeurs pour les Carabins.

L'équipe de l'entraîneur-chef André Bolduc a terminé la saison régulière en force pour mériter un «match revanche» contre les Carabins. «Nous avons joué deux fois contre Laval tôt dans la saison et les gens croyaient que nous étions en difficulté, a-t-il rappelé. En fait, nous avons progressé toute l'année et nous savions que nous avions toutes nos chances aujourd'hui.

«Cette victoire est évidemment le plus importante dans l'histoire de l'équipe. Elle me procure beaucoup de satisfaction et j'ai dit aux joueurs de la fêter comme il faut avant de penser à la semaine prochaine.»

À Québec, le Rouge et Or s'est imposé facilement 56-1 contre les Gaiters de Bishop's. Laval, qui sera encore favori contre le Vert et Or, tentera de mériter un huitième titre provincial consécutif et le droit d'accueillir la demi-finale nationale, le samedi suivant, contre le champion de la conférence ontarienne.

La Coupe Vanier sera également disputée au Peps de l'Université Laval, le 27 novembre.