Le fabricant de céréales et de grignotines Kellogg Co. a indiqué qu'il ne renouvellerait pas l'entente de commandite avec le nageur américain Michael Phelps après qu'une photo le montrant en train d'inhaler la fumée d'une pipe à marijuana l'automne dernier eut été diffusée.

Mis à jour le 5 févr. 2009
ASSOCIATED PRESS

L'entreprise établie au Michigan a déclaré jeudi que le comportement de Phelps - photographié et publié dimanche dernier dans le tabloïd britannique News of the World - «n'était pas compatible avec l'image de Kellogg».

Kellogg avait mis la photo de Phelps sur ses boîtes de Frosted Flakes et de Corn Flakes.

Plusieurs commanditaires ont appuyé le récipiendaire de huit médailles d'or aux Jeux olympiques de Pékin depuis que la photo controversée a fait surface à la suite d'une fête organisée en novembre dernier dans une résidence de l'Université de la Caroline du Sud.

Parmi les commanditaires qui ont appuyé le nageur de 23 ans, même s'ils n'ont pas pardonné le geste, figurent notamment Visa, Speedo, le fabricant de montres suisses Omega et l'entreprise de boissons désaltérantes Human Performance Labs.

Phelps s'est excusé pour son comportement «regrettable» et son «manque de jugement» après que la photo eut été diffusée.

Kellogg a rappelé que le contrat de Phelps expirera à la fin du mois de février. L'entreprise a ajouté qu'elle ne dévoilera pas les détails de l'entente qui la liait au nageur.