L'histoire est assez incroyable et elle mérite d'être mise en lumière.

Publié le 23 févr. 2011
François Fournier LA PRESSE

Après la saison 2008, les Braves d'Atlanta et les Dodgers de Los Angeles se disputaient férocement les services de Rafael Furcal. Les Braves ont annoncé qu'ils avaient une entente avec le joueur autonome mais, à la dernière minute, Furcal a décidé de signer avec les Dodgers.

On sait maintenant ce qui a fait pencher la balance en faveur des Dodgers: un camion de pompier en boni dans le contrat.

Le camion était destiné au village natal de Furcal en République Dominicaine, Loma de Cabrera.

Le joueur-étoile était consterné de voir que plusieurs personnes mouraient chaque année dans son village de 7000 habitants parce qu'il n'y avait pas de camion de pompier et il voulait corriger la situation.

En incluant un camion de pompier dans le contrat, les Dodgers ont réussi à faire pencher la balance en leur faveur.

Le camion a été livré aux autorités de Loma de Cabrera la semaine dernière. Les Dodgers ont payé pour le transport du camion et ont envoyé un pompier sur place pour former l'équipe locale.

Fait à noter également, Furcal est également à lui seul, depuis des années, le «système de santé» de Loma de Cabrera. En effet, il assume personnellement les frais de soins de santé des habitants du village.

Vous pouvez lire toute l'histoire ici et ici.

Autre beau geste d'un joueur de baseball, celui de Michael Young, qui a personnellement rencontré et consolé un jeune partisan de 3 ans qui craignait de le voir quitter les Rangers du Texas.

Ça fait vraiment du bien de voir d'aussi beaux gestes de la part d'athlètes professionnels multimillionnaires. Et j'ose croire qu'il y en a plus qu'on pense qui se comportent ainsi. Ils sont toutefois généralement beaucoup plus discrets que ceux qui défraient les manchettes pour les mauvaises raisons.

> Suivez-moi sur Twitter

Pour la science

Des détails troublants au sujet du suicide de l'ancien joueur-étoile des Bears de Chicago, Dave Duerson, la semaine dernière. Juste avant de poser son geste fatal, Duerson a envoyé un message texte à sa femme pour lui demander de donner son cerveau à la science. Puis, il a pointé son arme sur son coeur plutôt que sa tête et a appuyé sur la détente.

La loi de Carlton

Excellente chronique de Joe Posnanski, qui nous explique que Derek Jeter et Tiger Woods ont beau tout faire pour tenter de corriger leur élan et de renouer avec le succès, ils ne peuvent échapper à ce qu'il appelle «la loi de Steve Carlton»: «You cannot adjust your way out of getting old», qu'on pourrait peut-être traduire par «vous ne pouvez apporter aucun ajustement qui vous empêche de vieillir». Certains athlètes vraiment exceptionnels peuvent peut-être retarder un peu et temporairement le processus, mais personne ne peut y échapper.

Incroyable!

Je pensais avoir tout vu, mais ça, «c'est quelque chose», comme dirait Mario Lemieux.

Crosse et hockey

La crosse et le hockey partagent plusieurs similitudes. Peut-être trop même...

Le criquet en Amérique

Saviez-vous qu'en 1844, un match de criquet opposant une équipe américaine à une équipe canadienne à New York a attiré une foule de 20 000 personnes et généré des paris d'environ 120 000 $?

Photo: AP

Dave Duerson