Bonne nouvelle pour le Québec: l'organisme Génome Québec et l'Université McGill ont réussi à attirer à Montréal un spécialiste mondial des maladies génétiques. Le chercheur avait quitté le Canada il y a des décennies pour poursuivre sa carrière en Europe.

Mis à jour le 14 févr. 2011
Philippe Mercure LA PRESSE

Mark Lathrop, Albertain d'origine, prendra la barre du Centre d'innovation Génome Québec et Université McGill, a appris La Presse. L'annonce devrait être faite cet après-midi par le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, Clément Gignac.

M. Lathrop est connu pour avoir cofondé le Centre d'étude du polymorphisme humain, à Paris. Cette organisation a joué un rôle déterminant dans le vaste projet international ayant conduit à cartographier et séquencer le génome humain dans les années 80 et 90.

En 1993, M. Lathrop s'est joint à l'Université Oxford pour lancer un autre institut de recherche destiné à étudier les causes génétiques des maladies. À la demande du gouvernement français, il est ensuite revenu en France pour fonder le Centre national du génotypage, aujourd'hui le principal centre français pour les études génétiques humaines.

La venue de M. Lahtrop à Montréal découle d'un financement de 30 millions accordé à Génome Québec par le gouvernement provincial. M. Lathrop recevra une somme de cinq millions provenant de cette enveloppe pour poursuivre ses recherches à McGill. Celles-ci porteront entre autres sur les causes génétiques de maladies courantes comme le cancer du poumon, l'asthme et les maladies cardiovasculaires.

On affirme que sa venue aidera le Québec à participer aux grandes études internationales sur la génétique.