Des chercheurs canadiens ont réussi à dresser le génome d'une tumeur cancéreuse du sein et identifier les mutations qui permettent au cancer de se propager.

Mis à jour le 8 oct. 2009
LA PRESSE CANADIENNE

Cette étude sans précédent menée par des chercheurs du Centre du cancer de la Colombie-Britannique pourrait permettre de mieux comprendre comment le cancer prend naissance et se répand ailleurs dans l'organisme.Le chercheur principal, le docteur Samuel Aparicio, ajoute que cette découverte pourrait aussi permettre aux scientifiques de mettre au point de nouvelles thérapies en se basant sur les gènes touchés.

Le docteur Aparicio explique que son étude représente un nouveau pas vers une médecine personnalisée.

Le cochercheur, le docteur Marco Marra, précise pour sa part qu'une technologie sophistiquée a permis aux scientifiques de décoder le génome du cancer du sein en quelques semaines seulement, et pour une fraction du coût de ce qui aurait été le cas il y a quelques années.

Quelque trois milliards de combinaisons d'acides aminées ont été identifiées sur ce génome.

L'étude se retrouve en couverture de l'édition courante du prestigieux journal scientifique Nature.