Le premier dromadaire cloné du monde est né le 8 avril dans un laboratoire de Dubaï et se porte bien, ont annoncé mardi des responsables d'un centre de recherche et de reproduction de l'émirat.

Mis à jour le 14 avr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

«C'est le premier dromadaire cloné du monde», a souligné l'un des chercheurs Nisar Wani, du Centre de reproduction des camélidés, financé par le souverain de Dubaï, cheikh Mohammad Ben Rached Al-Maktoum.

«Les dromadaires sont très utiles ici pour la production de lait et les courses», a dit ce chercheur à l'AFP.

«Cette percée significative dans notre programme de recherches nous donne les moyens de préserver les gênes de dromadaires qui sont performants dans la production de lait et les courses», a souligné dans un communiqué, Lulu Skidmore, le directeur scientifique du centre.

Le bébé dromadaire a été nommé Injaz (réalisation) et les scientifiques présentent cette naissance comme une percée pour améliorer la race des camélidés qui font l'objet d'un véritable culte dans la région où de nombreuses courses de dromadaires sont organisées.

Il a fallu cinq ans de recherches pour arriver à cloner un dromadaire.

Ce même centre avait réussi en 1998 à croiser un dromadaire et un lama. L'animal né de ce croisement avait été appelé cama.

Le premier clonage d'un animal a été réalisé en 1996 en Grande-Bretagne avec la naissance d'une brebis appelée Dolly qui est morte prématurément à l'âge de six ans et demi.

Depuis, d'autres animaux ont été clonés comme des chevaux et des chiens mais jusqu'ici aucun dromadaire ne l'a été.