Les climats de l'Atlantique Nord et de l'Atlantique Sud s'inverseraient dans un mouvement de bascule assez brutal sur une échelle de milliers d'années, selon une étude internationale à paraître jeudi dans la revue britannique Nature.

Publié le 25 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

À la fin de la dernière période glaciaire (il y a 120 000 à 10 000 ans), l'Atlantique Nord s'est réchauffé alors que l'Atlantique Sud se refroidissait.

La bascule climatique entre ces deux zones a été «instantanée», selon les chercheurs qui apportent pour la première fois les preuves concrètes de cette inversion quasi immédiate, de l'ordre de milliers d'années.

Les chercheurs, qui ont étudié des sédiments de l'Atlantique Sud sous la conduite de Stephen Baker, de l'Université de Cardiff (Royaume-Uni), estiment que leur étude conforte les modèles théoriques déjà réalisés.

L'inversion très rapide entre les deux zones de l'Atlantique proviendrait de la circulation des eaux, le tapis roulant océanique dont fait partie le Gulf Stream, qui redistribue les températures entre le Nord et le Sud.

Des travaux précédents avaient montré de leur côté que l'Antarctique réagissait seulement «graduellement» aux changements de température abrupts se produisant au Groenland, avec un réchauffement ou un refroidissement s'étendant sur des centaines de milliers d'années.

La dernière étude, selon ses auteurs, montre par ailleurs l'importance de l'Océan austral dans ces phénomènes et devrait aider aux prévisions sur les futurs changements climatiques.