Un petit dinosaure du sous-ordre des théropodes, vieux de 155 millions d'années, recouvert de plumes et qui avait quatre ailes au lieu de deux, a été découvert en Chine, annoncent le célèbre paléontologue chinois Xing Xu et ses collègues dans la revue Nature, vendredi.

Mis à jour le 25 sept. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Un fragment de fossile, puis un fossile complet d'Anchiornis huxleyi ont été trouvés par les paléontologues chinois dans la formation jurassique de Tiaojishan, vieille de 151 à 161 millions d'années et située dans la province du Liaoning (nord-est de la Chine).L'espèce est légèrement plus ancienne que l'Archaeopteryx, l'animal couvert de plumes le plus ancien connu à ce jour, considéré comme l'ancêtre des oiseaux mais qui possède de nombreux traits reptiliens. L'Archaeopteryx fut découvert à Solnhofen en Allemagne dans une strate géologique vieille de moins de 150 millions d'années.

L'Anchiornis huxleyi «peut être classé dans la famille des troodontidés, qui figurent parmi les théropodes les plus apparentés aux oiseaux», affirment les auteurs de l'étude qui ajoutent qu'il s'agit du plus vieux troodontidé découvert à ce jour.

Jusqu'à présent, l'absence de plumes chez les dinosaures plus anciens que l'Archaeoptetyx constituait un chaînon manquant de l'évolution.

L'abondant plumage de l'Anchiornis huxleyi, notamment au niveau des pattes, «apporte un nouvel éclairage sur l'évolution précoce des plumes et montre une distribution complexe des attributs osseux et tégumentaires (les plumes) à une période proche de la transition dinosaures - oiseaux», selon les spécialistes chinois.

Les plumes, qui se trouvaient sur les parties inférieures des pattes avant et arrière ainsi que sur la queue du dinosaure, «ont conduit au développement de quatre ailes», affirment les auteurs.

«Alors que les grandes plumes ont grandi au cours de l'évolution aviaire ultérieure, les plumes sur les ailes de derrière se sont réduites ou ont même été perdues», poursuit l'étude.

En juin, Xing Xu avait annoncé la découverte d'un autre dinosaure, le Limusaurus inextricabilis, pouvant être un ancêtre des oiseaux, vieux également de 155 millions d'années.

Ce cératosaure herbivore avait un développement embryonnaire des doigts similaire à celui des oiseaux, avait alors souligné le spécialiste.