Une petite Canadienne de dix ans, astronome amateur comme son père, a découvert une supernova, devenant ainsi la plus jeune personne à réaliser une telle trouvaille, a annoncé la Société royale d'astronomie du Canada, dans un communiqué reçu mardi par l'AFP.

Publié le 4 janv. 2011
AGENCE FRANCE-PRESSE



Kathryn Aurora Gray, qui vit à Fredericton dans la province du Nouveau-Brunswick (est), travaillait avec son père et examinait sur un écran d'ordinateur des images de galaxies lointaines captées par un téléscope.

Elle a rapporté la découverte d'une supernova d'une magnitude de 17 dans la galaxie UGC 3378, à 240 millions d'années-lumière de la Terre, dans la constellation de la Girafe, indique la société savante.

Une supernova est une puissante augmentation de la luminosité d'une grande étoile, due à l'explosion de celle-ci. Elle donne l'impression d'annoncer l'apparition d'une nouvelle étoile, mais en fait est due à sa disparition violente.

Il s'agit d'un événement relativement rare: la dernière supernova observée dans notre galaxie remonte à plusieurs siècles, a précisé la Société royale d'astronomie. Mais il est possible de l'enregistrer avec un télescope relativement modeste.

La découverte faite par Kathryn Grey a été rapidement confirmée par deux astronomes amateurs, l'Américain Brian Tieman, et le Canadien Jack Newton, puis communiquée au bureau central de l'Union astronomique internationale et enregistrée sous l'appelation «supernova 2010lt».