Un astrophysicien du Qatar, travaillant avec une équipe de scientifiques et des universitaires britanniques et américains, a découvert une nouvelle planète qui a été baptisée Qatar-1b, a annoncé mercredi la Fondation du Qatar.

Publié le 15 déc. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE



«Cette découverte s'ajoute à la liste de planètes lointaines ou exoplanètes», a indiqué la Fondation du Qatar, un organisme qui s'occupe de sciences et de culture et que dirige la première dame du Qatar, cheikha Mouza bent Nasser al-Misnid.

«La découverte de Qatar-1b marque le début d'une nouvelle ère dans la collaboration dans la recherche dans le domaine de l'astrophysique entre le Qatar, la Grande-Bretagne et les États-Unis», s'est félicité le chef de l'équipe du Qatar, le docteur Khaled al-Subai.

Cet astrophysicien a collaboré dans cette découverte avec des équipes des universités britanniques St Andrews, Leicester et Keel ainsi qu'avec le Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (CfA) aux États-Unis.

Ce sont les images prises par un télescope de la Fondation du Qatar installé au Nouveau-Mexique qui ont permis cette découverte, selon le communiqué.

La Fondation du Qatar dirige une «Cité de l'éducation» ouverte en 2003 et regroupant des branches de plusieurs universités anglo-saxonnes, dont celle de Georgetown, ainsi qu'un «Parc scientifique et technologique».