Deux petits astéroïdes croisent mercredi à proximité de la Terre mais sans présenter de risque de collision, a indiqué la Nasa, l'agence spatiale américaine.

Mis à jour le 8 sept. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le premier de ces objets célestes baptisé 2010 RX30, de 9,75 à 19 mètres de diamètre, est passé mercredi matin au plus près de notre planète à quelque 248 000 km à 5h51 (heure de Montréal)

Le second astéroïde, 2010 RF12, mesurant de 6 à 14 mètres de largeur, devait s'approcher beaucoup plus près de la Terre à environ 79 000 km à 17h12 (heure de Montréal), précise également la Nasa dans un communiqué publié sur son site internet.

Le Catalina Sky Survey, un observatoire situé près de Tucson dans l'Arizona (sud-ouest), avait détecté ces deux petits astéroïdes dimanche et le Minor Planet Center à Cambridge (Massachusetts, nord-est) a confirmé ces observations et déterminé leur trajectoire respective, concluant qu'ils passeraient à une distance inférieure à celle qui sépare Terre de la Lune, à savoir 384 000 km en moyenne.

Des astéroïdes de cette taille, dans les dix mètres de long, passant au large de notre planète à moins de la distance Terre-Lune ne sont pas rares. Une dizaine de ces objets ont été observés depuis moins d'un an, selon les archives de la Nasa.

Le précédent (2010 GA6), d'environ 22 mètres de largeur, s'était approché à quelque 359 000 km le 8 avril dernier.

Le 12 janvier, un petit astéroïde (2010/AL30) de 14 mètres de diamètre est passé à 129 000 km environ de notre planète.

Depuis moins d'un an, le plus proche de ces objets (2009/VA) a frôlé la Terre à 14 000 km, le 6 novembre dernier. Il s'agissait du troisième passage le plus rapproché d'un astéroïde dans les annales.

La Nasa estime que des astéroïdes inférieurs à 25 mètres de diamètre brûleraient entièrement s'ils entraient dans l'atmosphère terrestre, faisant peu ou aucun dégât.

Selon l'agence spatiale, un de ces objets peut entrer dans l'atmopshère terrestre une fois tous les dix ans en moyenne.