Des astronomes américains ont découvert autour de Saturne le plus grand anneau du sytème solaire, invisible depuis la Terre, grâce au téléscope spatial Spitzer, selon leurs travaux rapportés mercredi dans la revue Nature.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Cet anneau dépasse par sa taille les plus grands anneaux connus du système solaire, qui étaient jusqu'à présent ceux de Gossamer autour de Jupiter et l'anneau E de Saturne, mais sa densité est plus beaucoup faible.L'équipe d'astronomes autour d'Anne Verbiscer de l'université de Virginie l'ont découvert en février en pointant Spitzer sur Phoebé, dont le diamètre n'est que de 214 kilomètres, et son proche environnement.

Le plan de cet anneau est incliné de 27 degrés par rapport à l'anneau principal de Saturne.

«L'essentiel du matériel s'étend sur environ 12 millions de kilomètres à partir d'une distance de 6 millions de kilomètres de la planète» Saturne, précise un communiqué du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa.

«Phoebé évolue à l'intérieur de cet anneau et constitue la source probable de son matériau», poursuit le communiqué. Son existence pourrait par ailleurs expliquer l'apparence bicolore, noire et blanche, d'une autre lune de Saturne, Iapétus.

«Des particules de l'anneau d'une taille inférieure à quelques centimètres migrent lentement vers l'intérieur et beaucoup d'entre eux finissent sur la face visible et sombre de Iapétus», estiment les auteurs de l'étude dans Nature.

Selon une autre théorie, la face visible de Iapétus, chauffée par le Soleil, serait noire suite à l'évaporation de la glace qu'elle contenait, l'eau gelée s'étant accumulée sur sa face cachée, par conséquent plus claire.