La poussière lunaire n'est pas de la poussière ordinaire. Mélange de laine d'acier et de velcro, elle s'est révélée incroyablement dommageable lors des missions lunaires d'il y a 40 ans, et elle devra être prise en compte lors de l'aménagement de toute future base lunaire.

Publié le 10 févr. 2009
AGENCE SCIENCE PRESSE

C'est dans cette optique qu'une équipe de l'Université catholique de Washington travaille sur un aspirateur, appelé SPARCLE, dont tout bon sas d'entrée ne saurait se passer.

L'aspirateur ne se contenterait pas d'aspirer, mais de profiter du fait que ces grains de poussière sont chargées électriquement: en théorie, il suffirait donc de balayer votre combinaison lunaire d'un jet d'électrons, jusqu'à ce que tous les grains aient une charge négative, et ainsi, se repoussent les uns les autres -rendant plus simple le travail de l'aspirateur.