La navette spatiale américaine Endeavour et son équipage sont prêts à un retour sur la Terre dimanche, mais la météo très incertaine en Floride pour les prochaines 48 heures pourrait conduire la Nasa à faire poser l'orbiteur en Californie, ont indiqué samedi des responsables de la mission.

Jean-Louis Santini AGENCE FRANCE-PRESSE

«Endeavour me paraît être en très bon état, voire mieux que tous les orbiteurs que nous avons fait voler» pour un retour dans l'atmosphère, a déclaré LeRoy Cain, un des chefs du programme de la navette.

Il commentait les résultats de l'inspection, à l'aide d'une caméra et d'un laser, des protections thermiques du bord d'attaque des ailes et du nez d'Endeavour, effectuée vendredi par l'équipage peu après le désamarrage de la Station spatiale internationale (ISS).

Cette inspection routinière permet de détecter d'éventuels dégâts provoqués par l'impact de micrométéorites ou de débris orbitaux.

En outre, «la vérification du système de contrôle de vol n'a montré aucune anomalie et il est apte à assurer une rentrée dans l'atmosphère», a par ailleurs dit à la presse Brian Lunney, directeur de vol d'Endeavour au Centre de contrôle à Houston (Texas).

Les prévisions météorologiques ne sont pas très bonnes au-dessus du Centre spatial Kennedy pour un atterrissage dimanche ou lundi, conduisant la Nasa a ouvrir l'option de faire atterrir Endeavour dès dimanche sur la base militaire d'Edwards en Californie où le temps paraît favorable, a ajouté M. Lunney, chargé de donner le feu vert à une rentrée dans l'atmosphère une heure avant l'atterrissage.

La première fenêtre ferait atterrir Endeavour à 13h19 locales dimanche au Centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral (sud-est).

La deuxième ouverture prévoit un atterrissage à 14h54 également en Floride et la troisième à Edwards (Californie) à 13h25.

«Nous sommes disposés à faire atterrir Endeavour sur la base d'Edwards dès dimanche si en examinant les prévisions météo en Floride nous déterminons alors que ça ne vaut pas la peine d'attendre 24 heures de plus pour tenter d'aller se poser au Centre spatial Kennedy», a-t-il ajouté.

Des vents latéraux trop forts et des orages sont attendus dimanche en Floride sans amélioration prévue pour le moment lundi.

Endeavour devra se poser impérativement mardi alors qu'elle sera à la limite de ses réserves d'oxygène et de ses piles à hydrogène.

Si la navette et ses sept membres d'équipage atterrissent comme prévu dimanche, ils auront bouclé une odyssée orbitale de 16 jours dont 12 amarrés à l'ISS.

Durant cette mission, des astronautes d'Endeavour ont effectué quatre sorties dans l'espace durant lesquelles ils ont surtout effectué avec succès des réparations complexes sur le système de rotation dit «Solar Alpha Rotary Joint/SARJ» d'une des trois doubles antennes solaires de la Station, qui était grippé.

L'équipage de la navette et les trois occupants de l'ISS ont aussi installé une machine d'une valeur de 250 millions de dollars destinée à recycler l'urine et la sueur des astronautes en eau potable, livrée dans la soute d'Endeavour.

Cette machine est essentielle pour doubler la capacité d'hébergement de la station, de trois actuellement à six au printemps 2009, en produisant par recyclage 6,8 tonnes d'eau potable par an.

Endeavour a aussi livré deux cabines supplémentaires qui serviront de couchette, deux nouveaux fours pour réchauffer les repas des astronautes et un réfrigérateur.

Le prochain vol d'une navette est prévu en février 2009 vers l'ISS pour poursuivre l'assemblage de l'avant-poste orbital qui sera achevé en 2010.