La navette spatiale Endeavour s'est désamarrée avec succès de la Station spatiale internationale (ISS) vendredi pour entamer son retour vers la Terre prévu dimanche après une mission parfaitement réussie de réparation et d'aménagement de l'avant-poste orbital.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le désamarrage est intervenu comme prévu à 14h47 GMT (9h47 HAE) à plus de 340 kilomètres à la verticale de la côte de Taiwan.

«Nous avons une séparation physique» des deux vaisseaux, a indiqué un des membres de l'équipage, selon les communications retransmises en direct par la télévision de la Nasa.

Une cloche a retenti à l'intérieur de l'ISS pour saluer le départ de la navette, conformément à une tradition empruntée à la marine.

L'orbiteur s'était amarré à l'avant-poste orbital le 16 novembre. Endeavour a donc effectué un séjour de 11 jours, 16 heures et 45 minutes, soit quatre heures de moins que le record de durée d'amarrage à l'ISS pour une navette, selon le commentateur officiel de la télévision de la Nasa.

Les sept membres d'équipage d'Endeavour avaient fait leurs adieux aux trois occupants de l'ISS jeudi après avoir partagé avec eux le traditionnel repas de Thanksgiving, la grande fête américaine d'action de grâce.

Endeavour doit se poser en Floride dimanche à 18h18 GMT (13h18 locale) si les conditions météorologiques le permettent.

Avant de s'éloigner définitivement de la Station spatiale, Endeavour a effectué un survol autour de l'ISS à une distance de 200 mètres pour la filmer et prendre des photos.

Près de deux heures plus tard, vers 18h45 GMT, l'équipage devait procéder à une inspection des protections thermiques des bords d'attaque des ailes et du nez de l'orbiteur pour détecter d'éventuels dommages causés par l'impact de micrométéorites ou de débris flottant dans l'espace.

Pour ce faire, ils utiliseront une caméra à haute définition et un laser attachés à l'extrémite d'une rallonge du bras robotisé de la navette manoeuvré de l'intérieur.

Les images seront transmises au Centre de contrôle de la mission à Houston (Texas), où elles seront analysées au cours des prochaines 24 heures. Une fois l'analyse achevée, les responsables de la mission donneront le feu vert pour un retour sur Terre si aucun dégât n'a été détecté.

Durant cette mission, des astronautes d'Endeavour ont effectué quatre sorties orbitales durant lesquelles ils ont surtout effectué avec succès des réparations complexes sur le système de rotation dit «Solar Alpha Rotary Joint/SARJ» d'une des trois doubles antennes solaires de la Station, qui était grippé.

Ils ont nettoyé et lubrifié les rouages du système et remplacé onze des douze roulements à billes.

Les problèmes techniques rencontrés avec la mise en route de la machine à recycler l'urine et les eaux usées avait conduit lundi la Nasa à prolonger d'un jour la mission d'Endeavour.

Cette machine de 250 millions de dollars est essentielle pour doubler la capacité d'hébergement de la Station, de trois actuellement à six au printemps 2009, en produisant par recyclage 6,8 tonnes d'eau potable par an, qui autrement devraient être apportées de la Terre.

Outre cette machine, l'équipage d'Endeavour a livré un congélateur et un four destinés à des expériences scientifiques dans le module laboratoire américain Destiny ainsi que deux cabines supplémentaires qui serviront de chambres à coucher.

La navette a aussi apporté deux nouveaux fours pour réchauffer les repas des astronautes, un réfrigérateur ainsi qu'un équipement pour faire de l'exercice.

Il s'agit de la dernière mission d'une navette spatiale cette année. La prochaine est prévue en février vers l'ISS pour poursuivre l'assemblage de l'avant-poste orbital qui doit être achevé en 2010, date en principe de mise en retraite des trois navettes spatiales de la flotte.