Deux astronautes de l'équipage de la navette américaine Endeavour, amarrée depuis dimanche à la Station spatiale internationale (ISS), se préparent depuis lundi à la première des quatre sorties orbitales de la mission de 15 jours prévue mardi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Les deux marcheurs de l'espace, Heide Stefanyshyn-Piper et Steve Bowen, suivent la procédure habituelle consistant à passer la nuit dans la chambre de décompression de l'ISS de manière à réduire la durée des préparatifs avant de commencer leur sortie qui doit débuter à 18h45 GMT et durer 6,5 heures, indique la Nasa dans un communiqué publié sur son site internet.

Les deux astronautes doivent tout d'abord installer de nouveaux équipements livrés par Endeavour sur la station et retirer les pièces usagées qui seront ramenées sur la Terre dans la soute de la navette.

Ils essaieront notamment de nettoyer le système de rotation (starboard solar alpha rotary joint), défectueux depuis plus d'un an, d'une des trois doubles antennes solaires. Ils lubrifieront aussi le mécanisme pour réduire la friction exercée par les roulements à billes grippés qui seront remplacés ultérieurement.

Les cinq autres astronautes de la navette et les trois membres de l'Expédition 18 de l'ISS ont aussi utilisé lundi le bras robotisé de la station pour saisir le module pressurisé Leonardo qui se trouvait dans la soute d'Endeavour pour l'amarrer à l'ISS.

Les astronautes pourront ainsi décharger les 14,5 tonnes d'équipements destinés surtout à réaménager l'intérieur de l'avant-poste orbital de manière à en doubler les capacités d'hébergement pour les porter de trois astronautes aujourd'hui à six en 2009.

Les astronautes installeront deux nouvelles cabines pour dormir, un équipement pour faire de l'exercice, des deuxièmes toilettes, un réfrigérateur et deux nouveaux fours pour les repas ainsi qu'un congélateur et un four destinés à des expériences scientifiques.

Ils apporteront aussi un système de recyclage des eaux usées, dont l'urine des astronautes, pour en faire de l'eau potable.

Cette machine de 250 millions de dollars est essentielle pour doubler les capacités d'hébergement de longue durée de la station.

Elle permettra de recycler suffisamment d'eau avec un équipage de six personnes dans l'ISS pour réduire de 6,8 tonnes par an la quantité d'eau potable devant être transportée de la Terre.

L'accroissement des capacités d'hébergement de l'ISS est nécessaire pour faire davantage de recherches en micro-gravité, clé de l'exploration spatiale future, et permettre ainsi à des astronautes japonais et européens d'effectuer de longs séjours dans la station.

Le Japon et l'Europe disposent désormais de leurs propres laboratoires, Kibo et Columbus, livrés par des navettes en 2008.