La navette spatiale américaine Endeavour avec sept astronautes à bord, s'est amarrée dimanche comme prévu à la Station spatiale internationale (ISS), pour une mission visant à doubler les capacités d'hébergement de la l'avant-poste orbital.

Jean-Louis Santini AGENCE FRANCE-PRESSE

«L'amarrage a été confirmé à 22H01 GMT», a indiqué le commentateur de la télévision de la Nasa qui retransmet en direct les images du rendez-vous.

L'amarrage intervenu quelques minutes plus tôt que programmé, a eu lieu à 340 km d'altitude à la verticale de la frontière indo-chinoise après une course poursuite de 48 heures dans l'espace.

Endeavour avait été lancée de Floride vendredi soir.

Les dernières manoeuvres d'approche très délicates ont été effectuées par le commandant de bord d'Endeavour Chris Ferguson.

L'ouverture des sas séparant les deux vaisseaux est prévu environ 01h45 minutes plus tard vers 18h45 HAE le temps de vérifier l'étanchéité. L'arrivée de l'équipage d'Endeavour à bord de la Station sera suivie par la traditionnelle cérémonie d'accueil à bord.

Alors que la navette se trouvait à environ 200 mètres de l'ISS, Chris Ferguson a fait effectuer une pirouette à l'orbiteur de manière à ce que les trois occupants de la Station puissent photographier le ventre de l'orbiteur pour détecter d'éventuels dégâts aux tuiles thermiques qui le recouvrent. Les photos sont transmises à Houston pour analyse.

Endeavour livre 14,5 tonnes de matériels et d'équipements qui permettront de faire passer de trois à six personnes l'équipage de l'ISS en 2009.

Les astronautes installeront deux nouvelles cabines pour dormir, un équipement pour faire de l'exercice, des deuxièmes toilettes, un réfrigérateur et deux nouveaux fours pour les repas ainsi qu'un congélateur et un four destinés à des expériences scientifiques.

Ils apporteront aussi un système de recyclage des eaux usées, dont l'urine des astronautes, pour en faire de l'eau potable.

Cette machine de 250 millions de dollars, se présentant sous la forme de deux très grands réfrigérateurs remplis de différents instruments, permettra de récupérer suffisamment d'eau avec un équipage de six personnes dans l'ISS pour réduire de 6,8 tonnes par an la quantité d'eau potable devant être transportée de la Terre.

L'accroissement des capacités d'hébergement de l'ISS est nécessaire pour faire davantage de recherches en micro-gravité, clé de l'exploration spatiale future, et permettre ainsi à des astronautes japonais et européens d'effectuer de longs séjours dans la Station.

Le Japon et l'Europe disposent désormais de leurs propres laboratoires, Kibo et Columbus, livrés par des navettes en 2008.

L'équipage d'Endeavour doit aussi effectuer quatre sorties orbitales durant cette mission pour nettoyer le système de rotation défectueux d'une des trois doubles-antennes solaires de l'ISS et le lubrifier.

Outre le commandant Chris Ferguson 47 ans, l'équipage se compose du copilote Eric Boe, 44 ans ainsi que de cinq spécialistes de mission dont Sandra Magnus.

Celle-ci va remplacer, comme ingénieur de vol de l'Expédition 18 de l'ISS, son compatriote Greg Chamitoff qui reviendra sur Terre à bord d'Endeavour fin novembre.