Deux astronautes de la navette américaine Atlantis ont achevé lundi la troisième et dernière sortie orbitale de la mission, exécutant avec succès et plus rapidement que prévu toutes les tâches programmées, a indiqué la NASA.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Robert Satcher, un chirurgien, et Randolph Bresnik ont réintégré la chambre de décompression de la Station spatiale internationale (ISS) avant de mettre officiellement fin à leur expédition dans l'espace à 19h06 GMT (14h06 HNE).

La sortie a duré 5 heures et 42 minutes, près d'une heure de moins que prévu.

Le mauvais fonctionnement d'une valve du mécanisme permettant à Robert Satcher de boire dans son scaphandre avait retardé la sortie d'une heure.

Les marcheurs de l'espace ont installé un réservoir à oxygène à haute pression sur le sas de pressurisation Quest, une tâche qui a pris trois heures.

Quest, de fabrication américaine, installé en 2001, est un module de l'ISS jouant le rôle de chambre de décompression pour les sorties dans l'espace.

Pour éviter un accident de décompression, les astronautes passent généralement la nuit avant leur sortie dans Quest - un gros tube de 5,5 mètres de longueur sur 4 mètres de diamètre - où ils respirent de l'oxygène pur pour éliminer l'azote de leur organisme. À l'extérieur de Quest sont attachés deux réservoirs d'azote et deux d'oxygène dont un nouveau installé lundi par MM. Satcher et Bresnick.

Ce gros réservoir en forme de sphère est encastré dans une boîte mesurant 1,89 m sur 1,52 m et 1,37 m de profondeur. Il pèse 562 kilos dont 220 d'oxygène à haute pression.

Les astronautes ont également installé une structure destinée à conduire des expériences sur des matériaux composites avancés et électroniques afin de mieux comprendre comment ils sont affectés dans la durée par le vide de l'espace, les variations extrêmes de température et les radiations solaires.

Atlantis, qui effectue une mission de onze jours qui a surtout permis de livrer 12 tonnes d'équipements et de matériels de rechange destinée à l'ISS, doit quitter ISS mercredi en vue d'un retour en Floride vendredi. Elle aura passé sept jours amarrée à l'avant-poste orbital.

La navette ramènera également l'astronaute Nicole Stott qui se trouve sur ISS depuis août, où elle faisait partie de l'équipage permanent de la Station dont le nombre est de six depuis mai, un doublement indiquant que la construction de l'avant-poste orbital est désormais quasiment terminée et a atteint sa pleine capacité.

L'expédition orbitale de lundi était la 135e faite dans le cadre de la construction de l'ISS débutée il y a dix ans.

M. Bresnik, 42 ans, qui effectuait lundi sa seconde marche orbitale, est devenu père d'une petite fille dimanche. Il est le second astronaute américain à vivre une telle expérience.

Après ce vol, le cinquième et dernier en 2009, il en restera six avant que les trois orbiteurs demeurant dans la flotte américaine soient définitivement cloués au sol en septembre 2010 ou au début 2011.

La construction de l'ISS étant presque terminée, la NASA entend acheminer autant de pièces de rechange que possible lors de ces dernières missions, la navette restant le seul véhicule capable de transporter des équipements lourds et volumineux indispensables à l'entretien de l'ISS, appelée à rester opérationnelle probablement jusqu'en 2020.

Le prochain vol d'une navette est prévu en février 2010.