Deux astronautes de la navette Atlantis ont entamé samedi, avec plus d'une heure de retard, la deuxième des trois sorties orbitales de la mission de onze jours de la navette américaine amarrée à la Station spatiale internationale (ISS) depuis mercredi, a annoncé la Nasa.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Mike Foreman et Randy Bresnik sont sortis de la chambre de décompression de la Station à 9H31 avec plus d'une heure de retard sur l'heure prévue en raison d'une fausse alarme de dépressurisation de l'ISS dans la nuit.

La fausse alarme a retenti à 9H53 samedi alors que l'équipage d'Atlantis dormait depuis plus de deux heures.

Le centre de contrôle de Houston a pu déterminer assez rapidement qu'il s'agissait d'une fausse alerte.

Mais les procédures d'urgence en cas de dépressurisation de la Station ont été néanmoins appliquées. Elles prévoient notamment l'évacuation des astronautes se trouvant dans la chambre de décompression de l'avant-poste orbital le temps que le centre de contrôle de Houston procède à toutes les vérifications.

Michael Foreman et Randolph Bresnick dormaient dans la chambre de décompression dans le cadre des préparations normales à leur sortie dans l'espace prévue initialement à partir de 8H18.

L'incident a écourté de 30 minutes la sortie orbitale qui doit désormais durer six heures, a précisé la Nasa dans un communiqué publié sur son site Internet.

Les deux marcheurs de l'espace devraient néanmoins pouvoir exécuter toutes les tâches prévues dont notamment l'installation de deux antennes sur le laboratoire européen columbus.