Muntadhar al-Zeidi, l'ancien journaliste irakien qui avait lancé sa chaussure sur George W. Bush, est revenu en Irak jeudi pour la première fois depuis qu'il a retrouvé la liberté. Il a été interrogé par l'armée, selon des témoins.

ASSOCIATED PRESS

Muntadhar al-Zeidi avait lancé sa chaussure à la tête du président américain et l'avait traité de chien lors d'une conférence de presse de ce dernier avec le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki à Bagdad le 14 décembre 2008. George W. Bush avait esquivé avec adresse en se penchant à temps.

Le journaliste a été vu sortant d'une mosquée d'un quartier sunnite de Bagdad avant d'être emmené par un officier de l'armée irakienne, selon des témoins. Ils ont ajouté que le militaire avait déclaré à M. Al-Zeidi qu'il ne se trouvait pas en état d'arrestation, mais que les autorités voulaient lui parler. Les deux hommes sont partis ensemble.

L'un des frères de l'ex-journaliste a déclaré à l'Associated Press que Muntadhar al-Zeidi était revenu en Irak mardi pour participer à une manifestation prévue pour vendredi dans la capitale.

En lançant sa chaussure sur George W. Bush, Muntadhar al-Zeidi est devenu célèbre dans le monde entier, en particulier dans le monde arabe, mais ce geste lui a valu neuf mois de prison. Libéré en septembre 2009, il affirme avoir été torturé. Il vit désormais à Beyrouth et est devenu consultant d'une chaîne satellitaire de la télévision libanaise.

Photo: AFP

Mountadhar al-Zeidi