La cote de confiance du président français Nicolas Sarkozy à la fin du mois de septembre est au plus bas depuis juin 2007, au lendemain de son élection, avec 4 points en moins (à 26%), selon un sondage de l'institut TNS Sofres Logica publié par le Figaro Magazine.

Publié le 30 sept. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Dans cette étude réalisée pour le baromètre mensuel du journal et rendue publique jeudi, Nicolas Sarkozy retrouve ainsi le même niveau qu'en juillet, qui était déjà le plus bas jamais mesuré par ce baromètre depuis son élection à la présidence de la République.

Par ailleurs, 72% des personnes interrogées affirment ne pas faire confiance au chef de l'État, plus haut niveau jamais atteint. Deux pour cent sont sans opinion.

Avec 34% de personnes qui lui font confiance (- 3 points), le premier ministre François Fillon suit la même pente que le chef de l'État et atteint son plus bas niveau depuis sa nomination à la tête du gouvernement. Soixante pour cent de personnes ne lui font pas confiance (+ 4 points). Six pour cent  sont sans opinion.

L'ensemble de la classe politique française est d'ailleurs en repli, selon ce sondage. Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI), l'ancien ministre socialiste Dominique Strauss-Kahn est toujours en tête de ce classement avec une cote inchangée de 45%.

Cette enquête, réalisée du 24 au 27 septembre auprès de 1.000 personnes interrogées en face-à-face à leur domicile (méthode des quotas), intervient alors Nicolas Sarkozy fait face une forte grogne sociale contre son projet de réforme des retraites.

Le président français est également soumis à de vives critiques, tant en France qu'au niveau européen, sur sa politique sécuritaire qui s'est traduite par une augmentation des expulsions de Roms.