Un Israélien soupçonné d'appartenir au service secret israélien Mossad a été arrêté en Pologne à la demande de l'Allemagne, a indiqué samedi le parquet fédéral allemand.

Mis à jour le 12 juin 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Il a été arrêté à Varsovie et est soupçonné de complicité dans l'obtention illégale d'un passeport» allemand, a déclaré un porte-parole du parquet fédéral. L'arrestation résulte d'un avis de recherche international émis par l'Allemagne.

«C'est maintenant aux Polonais de décider s'ils vont le remettre à l'Allemagne», a ajouté le porte-parole confirmant une information du magazine allemand Spiegel sur cette arrestation.

A Jérusalem, le ministère israélien des Affaires étrangères a confirmé «l'arrestation d'un ressortissant israélien en Pologne», soulignant sans plus de détails que le «consulat d'Israël s'occupe de son cas».

Selon le magazine Der Spiegel à paraître lundi, l'homme, identifié comme Uri Brodsky, a été arrêté début juin à son arrivée à l'aéroport de Varsovie.

Il est soupçonné d'avoir participé à la mise en place du commando responsable de l'assassinat de Mahmoud al-Mabhouh, l'un des fondateurs de la branche armée du mouvement islamiste palestinien Hamas, trouvé mort le 20 janvier dans un hôtel de Dubaï, affirme le magazine.

La police de Dubaï a imputé à Israël la responsabilité du meurtre, publiant une liste de 26 suspects porteurs de faux passeports (12 Britanniques, six Irlandais, quatre Français, trois Australiens et un Allemand) avec leurs photographies.

Les passeports étaient authentiques et les suspects en avaient fait une utilisation frauduleuse par usurpation d'identité, selon elle.

Uri Brodsky aurait aidé l'un des membres du commando à obtenir un passeport allemand en 2009, selon Der Spiegel.

La justice allemande enquête depuis plusieurs mois sur l'origine de ce passeport authentique mais avec une fausse identité, utilisé par un membre du commando.

Selon Der Spiegel, le passeport en question a été délivré le 18 juin 2009, à Cologne (ouest), à un homme affirmant s'appeler Michael Bodenheimer qui avait présenté un passeport israélien émis à la fin 2008, selon le magazine.

Il s'était prévalu du droit à un passeport allemand en affirmant résider à Cologne et en présentant un extrait de mariage de ses parents dont la famille avait été persécutée par les nazis.

Israël affirme que rien ne prouve l'implication du Mossad, même si les médias de l'État hébreu laissent clairement entendre qu'il est bien responsable de ce meurtre.