Le «Meilleur parti» a remporté les élections municipales à Reykjavik, la capitale de l'Islande, sur fond de crise économique, selon des résultats officiels communiqués dimanche.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le parti, qui a notamment dénoncé la responsabilité des élites politiques et financières du pays dans la crise qui a dévasté l'île volcanique, est arrivé à la première place avec 34,7% des voix, raflant six sièges de conseillers sur 15, soit deux de moins que la majorité absolue, lors du scrutin de samedi.

Il est talonné par le Parti de l'indépendance, qui a obtenu 33,6% des voix et cinq sièges.

«Le Meilleur parti» a fait irruption sur la scène politique islandaise il y a six mois et ses candidats dont un ex-chanteur d'un groupe pop et une femme au foyer ont eu largement recours au site YouTube pour faire campagne au rythme de la chanson de Tina Turner, «Tout simplement le meilleur».

Dans une vidéo publiée sur YouTube et filmée du haut d'un immeuble surplombant Reykjavik, le dirigeant du parti, Jon Gnarr, également l'un des comiques les plus connus en Islande, avait appelé à la distribution de serviettes gratuites dans les piscines de la ville, au don d'un ours polaire pour le zoo et à la création d'un Disneyland à Vatnsmyri, l'aéroport de la capitale.

Mais selon lui, le parti est tout ce qu'il y a de sérieux. «Nous avons été sérieux depuis le premier jour», a-t-il dit.

Le parti a fait campagne sur des thèmes écologiques et dénoncé les hommes politiques et les banquiers de l'île accusés d'avoir ruiné l'économie islandaise, décimée par la faillite de ses banques en octobre 2008.

«Les temps sont durs, le message est simple. Il est de temps procéder à un bon nettoyage de printemps», a ajouté M. Gnarr.

Quelque 83% des résidents inscrits de la capitale se sont rendus aux urnes samedi pour élire leur conseil municipal.