L'ancien président américain George W. Bush a soulevé, mardi, la première pelletée de terre de sa future bibliothèque présidentielle au Texas en compagnie de plusieurs responsables de son administration, dont l'ex-vice-président Dick Cheney et l'ex-secrétaire d'État Condoleezza Rice.

Jamie Stengle ASSOCIATED PRESS

Plus de 3000 personnes, dont des amis, des partisans et d'anciens responsables de l'administration Bush, ont assisté à l'événement sous un immense chapiteau blanc érigé sur les terrains de la Southern Methodist University, à Dallas. À l'extérieur, on pouvait apercevoir une centaine de manifestants, rapidement rejoints par une poignée de contre-manifestants.

Le Centre présidentiel George W. Bush, qui sera construit sur le campus de l'université autrefois fréquentée par l'ex-première dame Laura Bush, comprendra une bibliothèque et un institut politique. Le centre doit ouvrir ses portes en février 2013.

Une exposition temporaire qui a cours jusqu'au 6 février au musée Meadows de l'université donne au public un premier aperçu des archives du président Bush. On peut notamment y voir le porte-voix qu'il a utilisé lors de sa visite à Ground Zero peu après les attentats du 11 septembre 2001, ainsi que le pistolet de Saddam Hussein saisi lors de l'arrestation du dictateur irakien en décembre 2003.

«Théâtre de décision»

L'exposition permanente de la bibliothèque présidentielle aura pour thèmes la liberté, les possibilités à exploiter, la compassion et la responsabilité. La bibliothèque comprendra aussi un «théâtre de décision», où les visiteurs pourront entendre une série de faits, puis décider de ce qu'ils auraient fait en de pareilles circonstances.

L'institut politique, qui fonctionne déjà, concentrera ses travaux sur la réforme de l'éducation, la santé mondiale, la liberté humaine et la croissance économique.

«L'inauguration des travaux marque le début d'un parcours», a dit l'ex-président lors de la cérémonie. «Nous faisons le premier pas vers la construction du centre présidentiel, qui sera un pôle dynamique d'idées et d'actions basées sur des principes intemporels.»

Dick Cheney, qui se déplaçait avec une canne et qui a paru amaigri après avoir subi une chirurgie cardiaque l'été dernier, a présenté M. Bush aux invités. L'ancien vice-président a déclaré à la foule qu'il n'était pas surpris par les «ventes robustes» des mémoires de M. Bush, Decision Points, lancés la semaine dernière.

«Deux ans après la fin de votre séjour à la Maison-Blanche, les jugements sont un peu plus mesurés qu'ils l'étaient», a dit M. Cheney. «Quand les temps étaient durs et que les critiques étaient fortes, vous avez toujours dit que vous faisiez confiance au jugement de l'histoire. Et l'histoire commence à changer d'avis.»

L'ancien président colombien Alvaro Uribe a assisté à la cérémonie, de même que d'autres responsables de l'administration Bush, comme l'ex-secrétaire de presse de la Maison-Blanche Ari Fleischer, l'ancien chef d'état-major Josh Bolten et l'ancien secrétaire au Commerce Don Evans.

La bibliothèque présidentielle de George W. Bush sera la troisième construite au Texas. Celle de son père, George H. Bush, est établie sur le campus de l'université Texas A&M à College Station, alors que celle de Lyndon B. Johnson a été érigée sur le campus de l'université du Texas à Austin.