Au moment où des rumeurs circulaient déjà quant à l'avenir du chef du personnel de Barack Obama, des responsables de la Maison-Blanche s'attendent à ce que Rahm Emanuel remette sa démission, vendredi, selon le réseau ABC.

Lee-Anne Goodman LA PRESSE CANADIENNE

Âgé de 50 ans, M. Emanuel quitterait ses fonctions pour briguer les suffrages au poste de maire de Chicago, sa ville natale. M. Emanuel a jusqu'au 22 novembre pour présenter sa candidature.

Plus tôt lundi, le président Obama avait laissé sous-entendre que le règne de M. Emanuel à la Maison-Blanche tirait possiblement à sa fin.

Tout en sachant que M. Emanuel jonglait avec l'idée, M. Obama avait confié, en entrevue au réseau NBC, que son adjoint devait prendre une décision rapidement car la course à la mairie de Chicago «est une aventure sérieuse».

Dans une ville marquée, ces derniers mois, par les allégations de fraude à l'endroit de l'ancien gouverneur Rod Blagojevich, bon nombre de citoyens de Chicago sont emballés à l'idée que M. Emanuel apporte une approche empreinte de fraîcheur et d'enthousiasme au poste qu'occupait Richard M. Daley depuis 21 ans.

Mais celui que l'on surnomme «Rahmbo» n'aura vraisemblablement pas la tâche facile. Pour succéder à M. Daley, M. Emanuel devra obtenir l'appui des citoyens de race noire et des latinophones du sud et de l'ouest de la ville, ce qui ne semble pas encore acquis.