Le fait de brûler le Coran, comme prévoit de le faire un groupe évangélique américain pour marquer l'anniversaire des attentats du 11-Septembre, serait «idiot et dangereux», a affirmé mardi le ministre de la Justice américain Eric Holder.

Mis à jour le 7 sept. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le ministre de la Justice américain s'adressait à des responsables religieux à Washington au cours d'une rencontre organisée pour étudier les pistes permettant de mettre fin aux violences contre les personnes ou les institutions perpétrées pour des motifs religieux.

Le «Dove World Outreach Center» («Centre colombe pour aider le monde»), groupe fondamentaliste chrétien basé en Floride, prévoit de brûler en public un exemplaire du Coran samedi à Gainesville à l'occasion du neuvième anniversaire des attentats du 11-Septembre.

Le projet a suscité mardi de fermes mises en garde de par le monde, les États-Unis disant craindre pour la vie de leurs soldats en Afghanistan et craignant une montée du sentiment anti-islam en sol américain.