Quelqu'un, quelque part, est en train d'écrire un sketch pour Saturday Night Live.

Nicolas Bérubé LA PRESSE

Des millions de personnes ont retenu leur souffle, jeudi, quand CNN a diffusé des images d'une montgolfière à l'hélium à la dérive dans le ciel du Colorado. Les autorités croyaient que Falcon Heene, 6 ans, se trouvait à bord.

La montgolfière a virevolté durant plus de deux heures, à plusieurs centaines de mètres dans les airs, avant d'aller se poser dans un champ. Les secouristes n'ont trouvé personne à bord.

Le petit Falcon a été trouvé peu après. Il était caché dans une boîte du grenier de la maison familiale.

«Le petit garçon est à la maison», a dit le shérif Jim Alderman, qui a pris un appel durant une conférence de presse improvisée. Les policiers ont fouillé la maison deux fois avant de trouver l'enfant. Les policiers pensent qu'il était là depuis le début du drame.

Ce fut le dénouement d'une étrange aventure qui a tenu en haleine des auditeurs et des internautes de partout au monde.

Le ballon expérimental gris, aux allures d'une soucoupe volante rétro, appartenait au père de Falcon, Richard Heene, un passionné de phénomènes météorologiques extrêmes. Le ballon était attaché derrière la maison des Heene à Fort Collins, près de Denver, quand il a soudainement pris son envol, peu avant 11h, heure locale.

Photo: Reuters

L'un des enfants de la famille a dit avoir vu son frère Falcon entrer dans une petite boîte mesurant un mètre sur un mètre, attachée sous le ballon peu avant que l'engin ne décolle. Bob Licko, 65 ans, un voisin, s'apprêtait à partir de chez lui quand il a entendu la commotion chez les Heene. Il a raconté avoir vu deux garçons sur le toit, qui parlaient de leur frère.

«L'un des garçons m'a dit que leur frère était très haut dans le ciel», a-t-il confié aux médias. Il a dit que la mère était en état de choc, et que le père courait autour de la maison.

Le père, Richard Heene, a joint les stations de télé locales pour qu'elles aident la famille à localiser la montgolfière avec un hélicoptère.

La montgolfière était conçue pour atteindre une altitude de 3000 m. Selon les experts, il est impossible de survivre sans équipement dans la nacelle d'un ballon à cette altitude. L'oxygène se fait rare, et la température descend à - 5 ºC.

Mais l'engin n'est jamais monté à plus de quelques centaines de mètres. Deux heures plus tard, le ballon a mollement touché le sol. L'absence du petit garçon ou d'une boîte a fait craindre le pire. Jusqu'à ce que les autorités trouvent l'enfant.

Sonder l'oeil des tempêtes

Les parents de Falcon, Richard et Mayumi Heene, avaient été filmés plus tôt cette année dans le cadre d'une émission spéciale sur le réseau ABC. Le réseau les avait présentés comme une «famille engagée dans la recherche de formes de vie extraterrestre, et dans la construction de montgolfières expérimentales destinées à sonder l'oeil des tempêtes».

Le feuilleton du petit garçon a électrisé les médias du globe. Le site internet de Al-Jazeera suivait les moindres développements de l'histoire, tout comme les journaux australiens et britanniques. Les réseaux sociaux Facebook et Twitter ont été inondés de messages sur la nouvelle.

Plusieurs usagers ont suggéré aux parents d'administrer une bonne punition à l'enfant. D'autres ont jugé que ce sont les parents qui mériteraient une fessée.