L'assassinat d'un médecin pratiquant des avortements tardifs dans une clinique du Kansas, dimanche, a déclenché les passions aux Etats-Unis. Lundi, les témoignages de sympathie ont été émis à travers le pays.

Nicolas Bérubé LA PRESSE

Le président Obama a vivement condamné le crime haineux. «Je suis choqué et dégoûté par le meurtre du Dr. George Tiller, survenu alors qu'il était à l'église dimanche matin. Peu importe les différences au sujet de l'avortement, on ne peut rien résoudre en ayant recours à des actes de violence.»

Les groupes anti-avortement ont dénoncé le meurtre, mais ont appelé du même souffle les militants pro-vie à ne pas cesser de dénoncer les médecins qui pratiquent les avortements.

Le fondateur du groupe Operation Rescue, Randall Terry, a dit que le tueur avait commis un «acte lâche et déplorable». Il a ajouté que le Dr. Tiller était «un meurtrier en série qui a récolté ce qu'il a semé».

Le Dr. Tiller distribuait des feuillets paroissiaux dans le hall de son église dimanche matin quand un homme a fait irruption et lui a tiré une balle dans la tête, avant de prendre la fuite.

Peu après, la police a arrêté Scott Roeder, 51 ans, qui sera accusé du meurtre de George Tiller. Roeder avait une attitude «oeil pour oeil, dent pour dent» envers les médecins qui pratiquent des avortements. Son frère a affirmé que le suspect avait de «profondes opinions anti-avortement et anti-gouvernement», et qu'il avait souffert de diverses maladies mentales dans sa vie.

Le docteur George Tiller était l'une des cibles favorites des militants pro-vie, qui se réunissait quotidiennement devant sa clinique, au centre-ville de Wichita, Kansas. En 1993, il a été atteints par balles dans les deux bras devant sa clinique.

Menaces de Fox News

Le Dr. Tiller, 67 ans, était propriétaire de l'une des trois cliniques aux Etats-Unis qui pratiquent des avortements sur des patientes enceintes de 20 semaines ou plus. Il se spécialisait dans l'interruption de la grossesse des femmes enceintes d'un bébé affreusement déformé, ou ayant des incapacités cérébrales majeures.

Le travail du Dr. Tiller a été dénoncé fréquemment sur le réseau conservateur Fox News, où l'animateur et commentateur Bill O'Reilly avait lancé une véritable croisade contre lui, le traitant de «nazi» et de «tueur de bébés» sur les ondes.

En 2005, M. O'Reilly a dit quiconque ne travaillait pas activement à stopper le Dr. Tiller «avait du sang sur les mains».

La clinique du Dr. Tiller était gardée 24 heures par jour par une auto patrouille. Des gardes armés se tenaient à l'entrée, et chaque visiteur devait franchir un détecteur de métal. Au fil des ans, plusieurs patients ont rapporté s'être fait harceler violemment par des militants pro-vie devant le terrain de la clinique.

Le procureur en chef des Etats-Unis, Eric Holder, a donné le mandat aux policiers fédéraux d'augmenter la sécurité de certaines cliniques d'avortement, et des médecins qui y travaillent.

Lundi, un médecin du Nebraska qui pratiquait quelques jours par semaine à la clinique du Dr. Tiller a dit avoir l'intention de poursuivre le travail de son collègue. La clinique devrait rouvrir ses portes lundi prochain, a-t-il assuré.