Le président élu américain Barack Obama a salué lundi l'action du président George W. Bush contre le sida en Afrique, dans un message vidéo enregistré à l'occasion de la journée mondiale contre le sida.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je salue le président Bush pour sa capacité à imposer un plan pour le traitement du sida en Afrique soutenu par des fonds destinés à sauver des vies et empêcher la maladie de se propager», a-t-il dit dans son message adressé au forum sur la santé mondiale organisé lundi à Washington par l'influent pasteur américain Rick Warren.

«Mon administration continuera ce travail crucial pour le traitement de la maladie dans le monde», a-t-il ajouté.

Mais, a-t-il également souligné, «nous devons nous engager de nouveau à nous occuper de la crise du sida ici aux États-Unis, avec une stratégie nationale forte, pour l'éducation la prévention et le traitement, en nous concentrant sur les groupes à risque élevé».

«Cette stratégie doit reposer sur les dernières données scientifiques disponibles, et sur un système de santé fort», a-t-il dit.

George W. Bush s'est enorgueilli lundi de son action contre le sida en Afrique et dans le monde, un des grands motifs de fierté de ses huit années de présidence qu'il cite avec la «libération» de l'Irak et de l'Afghanistan.

L'administration Bush a lancé en 2003 un plan de lutte de contre le sida, le paludisme et la tuberculose, appelé PEPFAR. Elle décrit PEPFAR comme la plus vaste initiative sanitaire au monde jamais lancée pour lutter contre une seule et même maladie, en l'occurrence le sida.