Le ministère public haïtien a requis jeudi six mois de prison ferme contre la missionnaire américaine Laura Silsby, arrêtée fin janvier alors qu'elle essayait de quitter le pays avec 33 enfants haïtiens, a-t-on appris de sources judiciaires.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le verdict sera prononcé dans les prochains jours, a indiqué une source judiciaire à l'AFP.

Mme Silsby est présentée comme la chef d'un groupe de 10 Américains baptistes arrêtés fin janvier avec 33 enfants haïtiens sans papiers à la frontière dominicaine. Les neuf autres personnes ont été libérées.

Laura Silsby était initialement poursuivie pour «enlèvement de mineurs» et «association de malfaiteurs» mais ces charges ont été abandonnées. Elle comparaît maintenant pour «voyage irrégulier» avec un groupe de 33 enfants.

«Le juge ne peut pas ordonner la condamnation de Mme Silsby, parce qu'après le (séisme du) 12 janvier la frontière avec la République dominicaine était ouverte», a expliqué l'un des deux avocats haïtiens de la défense, Me Jean Renel Tessier.

Au moment de leur arrestation, les 10 Américains avaient expliqué avoir agi avec de bonnes intentions, croyant que les enfants étaient orphelins, mais certains parents ont déclaré de leur côté qu'ils avaient conclu avec eux un accord pour leur laisser les enfants.

Les 33 petits Haïtiens ont depuis retrouvé leurs familles après avoir séjourné dans un orphelinat de l'ONG américaine Save the children.