Les forces rebelles libyennes sont entrées jeudi dans la banlieue de Syrte, l'un des derniers bastions de Mouammar Kadhafi situé à 400 kilomètres au sud-est de Tripoli.

Kim Gamel ASSOCIATED PRESS

Les combattants rebelles ont été accueillis par des tirs de roquettes, selon Ali Gliwan, un membre du conseil militaire dans la ville voisine de Misrata, à partir de laquelle l'assaut est mené.

Ali Gliwan a affirmé que les forces rebelles avaient franchi une importante autoroute qui traverse la partie sud-ouest de cette ville d'environ 100 000 habitants, où ils ont fait face aux tirs de roquette des forces pro-Kadhafi.

Un porte-parole des nouveaux dirigeants de la Libye, Jalal El-Gallal, a affirmé que plusieurs milliers de combattants participaient à l'assaut, appuyés par des chars et des véhicules mécanisés.

Les rebelles ont avancé vers le centre de la ville, affrontant des tireurs d'élite retranchés dans une tour de bureaux, a dit Ali Gliwan. Des membres d'une unité d'élite pro-Kadhafi se sont barricadés dans une résidence de plage appartenant à l'ex-dirigeant, a-t-il ajouté.

Quatre combattants rebelles ont été tués et sept autres ont été blessés, selon M. Gliwan.

Un reporter d'Associated Press Television News a vu les corps de quatre combattants fidèles à Mouammar Kadhafi près d'un véhicule qui aurait apparemment été ciblé par la force aérienne de l'OTAN. Il a vu des combattants pro-Kadhafi tirer sur les rebelles dans le centre-ville, mais les forces révolutionnaires se sont repliées en périphérie de la ville à la tombée de la nuit.

On ne sait pas très bien pour l'instant à quel point l'entrée des rebelles dans Syrte est significative dans l'évolution du conflit en Libye. La semaine dernière, les rebelles avaient affirmé être entrés à Bani Walid, un autre bastion de Kadhafi situé à l'ouest de Syrte, mais ils ont dû faire marche arrière devant la forte résistance et leur avancée sur la ville est maintenant bloquée.

L'endroit où se trouve Mouammar Kadhafi reste un mystère, mais ses fidèles ont encore le contrôle de Bani Walid, de Syrte, de Sabha et de quelques poches de résistance dans le centre et le sud de la Libye.