Le conflit en Libye a fait «plus de 20 000 morts» depuis le début mi-février de l'insurrection contre le régime de Mouammar Kadhafi, a déclaré jeudi Moustapha Abdeljalil, chef du Conseil national de transition (CNT), l'organe politique de la rébellion.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je ne dispose pas du chiffre exact, mais le conflit armé a fait plus de 20 000 morts», a-t-il annoncé lors d'une conférence de presse à Benghazi, «capitale» rebelle dans l'Est.

Interrogé sur la possible présence d'armes chimiques dans le pays, il a assuré ne rien craindre d'elles: «en tant qu'ancien membre du régime, je sais bien que ces armes sont périmées», a-t-il dit.