Les Frères musulmans de Syrie ont accusé lundi la Russie, la Chine et l'Iran d'être «complices des massacres» commis dans le pays, en fournissant au régime de Bachar al-Assad «soutien» politique et «armes».

Publié le 6 févr. 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous considérons la Russie, la Chine et l'Iran comme des complices directs des horribles massacres commis contre notre peuple, non seulement en soutenant le régime mais également en lui fournissant directement armes et équipements pour massacrer notre peuple sans défense», indiquent-ils dans un communiqué.

«Les États arabes et les pays du monde entier (...) assument la responsabilité morale et politique du génocide commis par le régime contre hommes, femmes et enfants», poursuit le groupe, qui est banni en Syrie.

«Nous disons au monde entier: faites arrêtez ce massacre contre le peuple syrien (...) votre silence face au massacre d'aujourd'hui laisse la main nazie et fasciste du régime libre de commettre les massacres du lendemain», indique le communiqué daté de Londres et signé par le porte-parole des Frères musulmans, Zouheir Salem.

L'armée syrienne a lancé lundi un nouvel assaut sur Homs, haut lieu de la contestation, faisant 17 morts et des dizaines de blessés, selon des militants, au moment où le blocage reste entier au sein de la communauté internationale face au conflit en Syrie.