Plus de 8000 habitants d'une petite ville du sud-est de l'Australie ont été évacués mardi, les autorités craignant une rupture de la digue qui retient les eaux de la rivière voisine.    

Publié le 6 mars 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Les autorités ont ordonné l'évacuation de 8800 personnes de la ville de Wagga Wagga et de ses environs, en Nouvelle-Galles du Sud, traversés par la rivière Murrumbidgee.

Les autorités craignaient que l'eau monte jusqu'à 10,6 mètres dans la soirée, juste en dessous du niveau maximal pouvant être contenu par la digue. Mais l'eau a commencé à descendre mardi soir, après avoir touché les 10,56 mètres, ont indiqué les services d'urgence de l'État.

«Nous avons des inondations à travers la Nouvelle-Galles-du-Sud, le Queensland (nord-est) et l'État de Victoria (sud-est)», a déclaré la première ministre Julia Gillard à la presse. «Pour les gens de Wagga en particulier, c'est une période très stressante».

La police a demandé aux habitants du centre-ville de quitter leur logement si ce n'est déjà fait, et ils ne seront pas autorisés à revenir avant au moins 36 heures, a indiqué Rolf Poole, un porte-parle des services d'urgence.

La ville de Wagga Wagga, qui compte actuellement quelque 45 000 habitants, a connu plusieurs importantes inondations depuis l'arrivée des premiers colons européens dans les années 1840 et les autorités locales notent que les habitants obéissent promptement aux ordres d'évacuation.

Dans le seul État de Nouvelle-Galles-du-Sud, 13 000 personnes ont reçu des ordres d'évacuation. Des régions agricoles des États de Victoria et du Queensland sont elles aussi affectées par des inondations.

Le Queensland et le nord de la Nouvelle-Galles-du-Sud avaient subi début 2011 des inondations historiques, qui ont causé la mort d'une trentaine de personnes et des milliards de dollars de dégâts.

Ces inondations, qui avaient dévasté une zone grande comme la France et l'Allemagne réunies, ont été mises sur le compte du phénomène climatique La Nina.